Sorti en 2016, le set dont je vais vous parler aujourd’hui vient tout juste d’être retiré de la vente par LEGO. Il a fait les frais de ce grand ménage destiné à faire de la place pour les nouveautés de l’année prochaine. Cette boîte comprend deux véhicules et divers accessoires à construire, et se situe dans le milieu de la gamme LEGO Speed Champions en terme de prix de vente. Il s’agit du set 75875 – Ford F-150 Raptor & Ford Model A Hot Rod (oui, tout çà !).

Informations principales :

Il est encore tout à fait possible de le trouver à des prix raisonnables chez des revendeurs tiers, mais ne tardez pas trop si vous songiez à l’acheter. Comme d’habitude, vous retrouverez l’ensemble des photos en haute définition dans cet album Flickr.

La boîte et son contenu

Pour être sincère avec vous, c’est la première fois que je me laisse tenter par un set de la gamme LEGO Speed Champions autre que les voitures vendues à l’unité pour une quinzaine d’euros. Mais on peut dire que LEGO a mis les petits plats dans les grands pour ce set sous licence Ford. Sur l’avant de la boîte, on retrouve une mise en scène de l’ensemble des éléments composant le set : le Hot Rod franchit la ligne d’arrivée, déposé plus tôt par le Ford Raptor et sa remorque (qui d’ailleurs est en plein milieu de la route). En arrière plan, on voit l’atelier  ainsi que le mécano avec masque et son poste à souder, et le palan avec un moteur de rechange.

Sur l’arrière, comme toujours, une petite photo des deux véhicules réels, quelques autres mises en scène (avec notamment le podium situé sur l’arrière de l’atelier), et une illustration de la principale “fonctionnalité” du pick-up : les suspensions.

A l’intérieur, on trouve cinq sachets de pièces numérotés de 1 à 5 (inutile de prévoir un tri préalable des pièces, donc), trois notices d’instructions (pour un total d’environ 170 pages), et une planche de 29 stickers. A noter dans l’inventaire de 664 pièces un certain nombre de raretés : les portes et les moyeux tampographiés du Hot Rod, ou encore les jantes avant de ce dernier présentes uniquement dans deux sets.

Les minifigs

Le pilote du Ford Model A Hot Rod

Torse très sympa (et unique) pour cette minifig, portant une chemise rouge à carreaux ouverte sur un tee-shirt avec le logo Ford. Le pantalon est bleu monochrome, et il porte un casque et des gants noirs. Sous son casque, une barbe et des sourcils marrons, et un léger sourire. C’est propre et sans fioritures.

Le pilote du Ford F-150 Raptor

Il porte un blouson de course blanc et bleu avec le logo Ford des deux côtés, qu’on a déjà pu voir dans deux autres sets mais qui reste néanmoins sympathique. Le pantalon est bleu foncé et blanc, il porte également des gants et un casque blancs. Le visage est légèrement grimaçant.

Le mécanicien

Le pantalon, la chemise à carreaux bleue et rouge, et la tête avec quelques gouttes de transpiration sont vus et revus, néanmoins l’association de ces divers éléments fonctionne plutôt bien. En revanche, l’accessoire notable est son masque de soudeur. En effet, il n’apparaît que dans 3 sets différents dans cette couleur pearl dark gray.

L’officiel de course

Il s’agit peut-être de la minifig la plus dispensable du set, mais elle a le mérite d’être présente. Il porte un pantalon noir, une veste en jeans sur un tee-shirt rouge, des lunettes de soleil et une casquette. La tampographie du torse n’en demeure pas moins très soignée.

La construction

Le palan

On commence la construction par le palan destiné à porter le moteur de rechange du Hot Rod. Composé d’un peu plus de 20 pièces, il a le mérite d’être articulé grâce à des pièces crantées, et également de pouvoir tourner sur un axe vertical. Simple et efficace.

Le Ford Model A Hot Rod

On continue avec l’assemblage du Hot Rod, sans conteste une pièce maîtresse de ce set. Après la construction du châssis, on construit l’habitacle (avec ces deux superbes portière ornées de flammes, et fonctionnelles) et le moteur (et son entrée d’air démesurée). A noter que le moteur ne repose que sur un seul tenon, il est donc très simple de le retirer pour l’échanger avec l’autre moteur fourni. On ajoute également les bouchons et les échappements chromés avant d’assembler les roues de tailles différentes entre l’avant et l’arrière. Les moyeux avant tampographiés sont unique à ce set, et les jantes avant blanches présentes uniquement dans deux sets. L’ensemble est cohérent, bien que je trouve que la voiture penche trop en avant par rapport à son équivalent réel.

Le moteur de rechange

Assez anecdotique, le premier livret d’instructions se termine avec la construction du moteur de rechange, constitué d’une dizaine de pièces. Son utilité restera toute relative, étant donné le design plus qu’approximatif en rapport à celui construit avec la voiture.

Le Ford F-150 Raptor

On commence par assembler un châssis à l’aide de pièces Technic avant d’y ajouter un plancher et à habiller celui-ci. On y ajoute tout d’abord un crochet d’attelage, et un système de suspension plutôt astucieux réalisé à l’aide de pièces Technic et de deux élastiques. Chaque roue est donc suspendue indépendamment. Puis on construit l’habitacle, à l’aide notamment de briques SNOT, et on termine en ajoutant les roues.

On regrettera comme d’habitude la prédominance de stickers, essentiellement sur l’avant et l’arrière du modèle. Sur une voiture de cette taille, on aurait aimé une réalisation des feux avec des briques, même si elle aurait peut-être été plus approximative. Petit détail notable également : l’arrière de la benne est articulé, et peut s’ouvrir. En revanche, alors qu’il est possible d’ouvrir les portes du Hot Rod, celles du Raptor sont desespérément fixes… Enfin, pour chipoter un peu sur le design, un habillage des tenons apparents sur les portières et le haut de la cabine aurait été appréciable et facile à réaliser.

L’ensemble reste plutôt réussi et relativement fidèle au véhicule original, même si le modèle LEGO semble un peu haut perché sur ses suspensions. On apprécie d’ailleurs à ce sujet la petite attention : des round plates grises font office de suspensions factices et c’est plutôt réussi.

Les feux de départ

L’ensemble est assez simple, mais la construction est astucieuse : les supports des round plates transparentes faisant office de feux sont en fait des poêles à frire reconverties, dont le manche est inséré dans les briques SNOT. Le tout est fixé sur le socle grâce à un axe Technic. C’est encore une fois simple et efficace, le design étant bien réussi.

La remorque

Et oui, nous avons assemblé un crochet d’attelage sur le Ford Raptor. Il est donc temps de construire la remorque qui va avec. Là encore, c’est très simple, mais bougrement bien réussi. On assemble le châssis, avant d’en habiller le dessous avec diverses grandes slopes. Puis on ajoute sur le dessus une butée à l’avant, deux cales pour y loger les roues avant du Hot Rod, une béquille relevable permettant de maintenir la remorque une fois dételée du pick-up, et deux rampes permettant d’y faire monter le Hot Rod.

L’atelier-podium

Il s’agit du dernier élément à assembler. Après avoir créé la base, on commence par construire le podium situé sur l’arrière (avec un énorme sticker à appliquer à l’intérieur d’un grand panel rouge). On y ajoute une rambarde, un trophée, et deux drapeaux à damier.

On continue en assemblant l’atelier, plutôt riche. En effet, outre les divers outils accrochés au mur, on en retrouve également dans les tiroirs et le placard. Il est bon de noter que ces tiroirs en dark bluish gray sont plutôt rares, puisque présents dans trois sets uniquement. On ajoute également un étau et un poste à souder. L’ensemble est cohérent et apporte encore une bonne dose de jouabilité.

Verdict

Il s’agit à ce jour d’un des meilleurs sets de la gamme LEGO Speed Champions que j’ai eu l’occasion de construire. Sa force réside sans nul doute dans le fait qu’il contentera tout le monde : les plus jeunes y trouveront le moyen d’y jouer grâce aux différents éléments fournis et bien réalisés, tandis que les plus âgés apprécieront un design vraiment réussi.

Comme d’habitude, on regrettera la présence de stickers, trop prépondérante sur le pick-up, mais également quelques “approximations” dans le design. Mais au vu de l’échelle retenue pour la construction des deux véhicules, c’est tout de même très réussi.

Enfin, pour ne pas gâcher notre plaisir, les 4 minifigures présentes enrichissent le set de manière convaincante, bien qu’assez inégales dans leur réalisation.

Pour résumer rapidement ma pensée : si vous êtes adepte de la gamme Speed Champions et que vous ne possédez pas encore ce set, foncez vous l’acheter avant qu’il ne soit proposé à des prix exorbitants !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.