Il y a bien longtemps que je n’avais pas construit un véhicule de (feu) la gamme LEGO Creator Expert. Pour être plus précis, c’était il y a un peu plus d’un an avec le set 10269 Harley-Davidson Fat Boy dont vous retrouverez le test ici. Il était donc plus que temps de s’y remettre, avec une petite voiture italienne. Découvrons ensemble le set 10271 Fiat 500 !

Informations principales :

Boîte et inventaire

Sortie en début d’année, la boîte n’arbore pas encore le design des sets dédiés à un public adulte avec leur livrée noire. Ici, c’est plutôt coloré et la petite voiture italienne est mise en valeur devant un des monuments les plus célèbres d’Italie : le Colisée de Rome. Derrière elle, un chevalet supporte un tableau de la voiture dans cette même situation.

Au dos, la voiture est vue depuis l’arrière dans une rue de Rome. Quelques vignettes nous montrent quelques détails d’un peu plus près, et les principales fonctionnalités.

A l’intérieur, nous trouvons 9 sachets de pièces numérotés de 1 à 3 (3 sachets par numéro) et un dernier, tout plat, contenant la capote souple sur une feuille cartonnée. La notice de construction compte 144 pages pour un total de 217 étapes. Elle démarre avec quelques pages retraçant l’histoire de la petite voiture italienne, et quelques mots du designer Pierre Normandin. On trouve enfin une planche de de 17 autocollants dont 6 pour les différentes plaques d’immatriculation.

Parmi l’inventaire somme toute assez réduit de 960 pièces, on trouve évidemment de nombreux éléments rares. En effet, la couleur cool yellow choisie pour la voiture est assez peu répandue. Je vous ai résumé ces éléments intéressants dans le tableau ci-dessous.

nombreimagenomcouleurnombre de sets
1Roof, No. 3noir1
2Brick 1X1X3 1/3, W/ Archcool yellow1
4Screen 1X6X1 W. Edgecool yellow1
2Sliding Piece 1X4cool yellow1
22Brick 1X2, Outside Half Bowcool yellow1
6Roof Tile 1X2 45° W 1/3 Platecool yellow1
9Roof Tile 1X1X2/3, Abscool yellow1
3Left Plate 1X2, W/ Bow, 45 Deg. Cutcool yellow1
18Plate 1X2, Rounded, No. 1cool yellow1
9Flat Tile 1X8cool yellow1
7Plate, W/ Half Bow, Inv. 1X2X2/3cool yellow1
3Right Plate 1X2, W/ Bow, 45 Deg. Cutcool yellow1
5Roof Tile 1 X 2 X 2/3, Abscool yellow1
6Brick 2X2X2/3, Inverted Bowcool yellow1
2Brick 1X2 W. Four Knobscool yellow1
2Plate 1X2 W. Hor. Hole Ø 4.8cool yellow1
4Brick W. Bow 2X4cool yellow1
1Left Shell 2X6 W/Bow/Anglecool yellow1
2Wall Corner 1X1X1cool yellow1
1Right Shell 2X6 W/Bow/Anglecool yellow1
1Right Plate 2X4 W/Anglecool yellow1
4Plate 1X1 W. Up Right Holdercool yellow1
1Left Plate 2X4 W/Anglecool yellow1
4Plate 1X3 W/ 2 Knobscool yellow1
2Brick With Bow 1X4cool yellow1
2Plate 1X2 W/Shaft Ø3.2cool yellow1
6Flat Tile 2X2 Inv.cool yellow1
2Plate 2X2, Corner, 45 Deg.cool yellow1
2Flat Tile 1X1, Round, No. 131light bluish gray1
4Roof Tile 1X2 Inv.cool yellow2
3Plate 4X8cool yellow2
2Flat Tile 2X2cool yellow2
6Angular Plate 1.5 Bot. 1X2 2/2cool yellow2
6Angular Plate 1.5 Bot. 1X2 1/2cool yellow2
6Angular Plate 1,5 Top 1X2 1/2cool yellow2
2Plate 1X2 With Slidecool yellow2
4Plate 2X2X2/3 W. 2. Hor. Knobcool yellow2
2Plate 1X1 Round W/ Horizontal 3.2 Shaftcool yellow2
2Brick 1X4X3, Outside Half Bow, No. 1trans clear2
1Windscreen 1X10X4trans clear2
20Plate W. Bow 2X2X2/3cool yellow3
8Hinge Plate 1X2cool yellow3
13Plate 1X3cool yellow3
5Plate 2X4cool yellow3
4Arm, No. 1medium nougat3

La construction

Si vous aimez les véhicules de la gamme LEGO Creator Expert, vous ne serez pas dépaysé par les premières étapes de construction. Le châssis est, comme d’habitude, constitué de pièces Technic sur lesquelles on ajoute un plancher et des axes qui serviront à la fixation des roues. On notera dès cette étape que les roues avant ne seront pas mobiles, faisant du set 10265 Ford Mustang le seul de la gamme à disposer, pour le moment, de ce raffinement. Nous nous occupons alors de l’arrière de la voiture. Nous y ajoutons deux sous-ensembles pour constituer le pare-chocs, les feux et le moteur (oui, il manque une pièce sur certaines des photos ci-dessous – j’ai corrigé le tir un peu plus loin !).

Deux nouveaux sous ensembles sont construits pour les passages de roues. Ils sont fixés d’un côté sur une charnière, permettant d’obtenir un angle intéressant – et tenter de reproduire au mieux les formes si particulières de la voiture. On ajoute alors la plage arrière, quelques aménagements intérieurs (levier de vitesses et frein à main) avant d’achever cette première étape par un sous assemblage constituant le support de la future calandre.

Nous passons alors aux sachets portant le numéro 2. On commence par deux sous-assemblages qui complètent l’arrière de la voiture, juste au-dessus des passages de roue. Nous nous occupons alors de la banquette arrière réalisée en deux sous-assemblages, clipsés l’un à l’autre. On continue avec les sièges avant qui sont rabattables : ils sont fixés au châssis par des mains de minifigs (Arm, No. 1).

On construit ensuite l’avant, avec pour commencer le tableau de bord (couleur carrosserie) et le volant qui dispose d’un compteur et d’un commodo. Les deux portières sont ensuite assemblées avant d’être fixées à la caisse. Et c’est superbement fait, côté intérieur comme extérieur. Les formes de la voiture déjà assemblées à l’arrière se prolongent sur les portières, tandis que l’intérieur dispose d’une garniture dark red comme les sièges, d’une poignée de porte et d’une manivelle pour la fenêtre… fenêtre qui n’existe malheureusement pas. On regrettera également l’absence de rétroviseurs. Cette deuxième étape se termine avec un sous assemblage tout plat pour la lunette arrière.

Nous attaquons alors les sachets portant le numéro 3, la dernière série. Série qui comence avec un grand sous-ensemble en guise de calandre, puis deux autres pour les ailes. Les ailes sont fixées, comme à l’arrière, sur des charnières et reproduisent joliment la forme particulière de la voiture. Le sous-assemblage suivant est le capot. Il est relativement simple dans sa conception, et clipsé à sa base.

Nous repassons alors à l’arrière, avec les deux lunettes utilisant des vitres transparentes arrondies (Brick 1X4X3, Outside Half Bow, No. 1) introduites avec le set 10272 Old Trafford – Manchester United. Deux pièces courbées couleur carrosserie les surplombent. Le pare-brise est réduit à sa plus simple expression : une vitre plate, fixée à la caisse sur des charnières et disposant de clips en partie supérieure. Notez l’utilisation d’autocollants pour souligner les bords de ce pare-brise. Je ne comprends toujours pas que ce type de pièces, essentiel au rendu final, ne soit toujours pas tampographié mais passons…

Le toit dispose d’une ouverture, fermée avec une toile rabattable. Le système est plutôt simple mais fonctionnel, c’est l’essentiel. Dernier sous-assemblage concernant la voiture à construire : le coffre. Il est clipsé en partie basse, juste au-dessus du pare-chocs. On termine la voiture avec un porte-bagages et une valise décorée d’autocollants de divers pays, et les 5 roues – l’une d’entre elles prenant place dans un logement réservé sous le capot. Il nous reste une dernière construction pour achever l’ensemble : un chevalet de peintre avec une tile de 6×6 tenons arborant une peinture de la voiture, mise en scène devant le Colisée… comme sur la boîte.

Verdict

Commençons par les choses agaçantes, surtout dans un modèle destiné à l’exposition comme un véhicule de la gamme LEGO Creator Expert. LEGO a décidément du mal, avec certaines couleurs, à assurer une uniformité de celles-ci. Et le cool yellow (choix sympathique au demeurant) n’échappe pas à la règle – ces différences de couleur étant particulièrement visibles à certains endroits et notamment les portières. Autre sujet, toujours sur les portières : elles disposent de pièces assez “fines” (Plate W. Bow 2X2X2/3) en partie supérieure, directement fixées sur des pièces plus foncées. Et on aperçoit malheureusement ces pièces foncées par transparence ce qui fait un peu moche.

Si je suis habituellement réticent envers les autocollants, je vais ici nuancer un peu plus mes propos. Ils sont relativement peu nombreux, et beaucoup servent à “personnaliser” le véhicule – c’est le cas des 6 plaques d’immatriculation (3 paires avec l’Italie, l’Allemagne ou le Danemark, j’ai fait le premier choix) et des autocollants sur la valise. Les seuls autocollants réellement gênants sont pour moi ceux situés sur le pare-brise. Les pièces transparentes devraient à mon avis être systématiquement tampographiées.

Parlons à présent du design, et commençons par observer l’extérieur. On ne va pas se mentir, il faut un peu d’imagination pour y trouver une Fiat 500 F de la fin des années 60. Il faut dire que le véhicule choisi ne se prête pas nécessairement à une reconstitution en LEGO avec ses formes toutes en rondeurs. La forme globale est plutôt bonne, qu’on regarde de côté ou de dessus. L’avant et l’arrière sont légèrement “plongeants” et ça fonctionne bien. Mention spéciale également pour les roues avec des flancs blancs et des jantes métalliques du plus bel effet.

L’arrière est plutôt réussi, même si on regrettera les “escaliers” créés par la superposition de slopes. Ça se gâte au niveau des portières et pour plusieurs raisons. La partie bombée, située juste au-dessous des fenêtres, est à mon goût bien trop enfoncée par rapport à la partie arrière. Les fenêtres sont absentes. Mais plus grave : pas l’ombre d’un rétroviseur. L’avant est assez moyen également avec un capot qu’on pourra trouver un peu épais, une calandre trop proéminente et un pare-brise bien trop plat. Je ne veux pas être négatif, entendons nous bien. La voiture est très sympathique dans son ensemble – mais elle s’éloigne parfois un peu trop du modèle d’origine.

Assez paradoxalement, l’intérieur est de très haute volée. Depuis les portières avec leurs garnitures couleur sellerie, jusqu’au volant avec son compteur de vitesses et son commodo, en passant par les sièges rabattables, le levier de vitesses ou le frein à main… il ne manque pas grand chose ! Le toit ouvrant est bien réalisé, tout comme le moteur situé à l’arrière. Sous le capot, c’est un peu plus sommaire même si on appréciera la roue de secours.

La valise pour emporter la palette et les pinceaux est également un ajout intéressant, tout comme le chevalet et sa peinture qui permettront des mises en scène sympathiques. Même si cette peinture ne fait que renforcer le sentiment de ne pas tout à fait avoir affaire à une Fiat 500 F.

Si vous aimez les véhicules de la gamme LEGO Creator Expert pour leur défi de construction, vous n’allez pas être déçus. Malgré la taille réduite de la voiture, l’expérience est clairement au rendez-vous avec des assemblages inventifs et des utilisations de pièces peu courantes. La construction est très variée, intéressante et intelligente. Seul petit regret que j’évoquais plus haut : les autocollants du pare-brise, qui viennent un peu ternir ce tableau presque parfait sur cet aspect.

Alors avec 960 pièces (dont un joli paquet d’éléments rares d’une belle couleur cool yellow) pour 84,99 €, faut-il craquer pour ce set ? Et bien malgré les griefs que je mentionne un peu plus haut, sans hésitation je dirais oui. La voiture n’est pas parfaite, et n’est peut-être pas tout à fait une Fiat 500 F. Mais le rendu final reste très chouette, et l’expérience de construction est au rendez-vous.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse ou encore chez Amazon ou à la FNAC. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Bonne affaire
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

8 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Tonyz

Merci pour ta review bien détaillée. J’ai beaucoup aimé construire cette Fiat 500, malgré la difficulté d’un modèle tout en rondeur, la version LEGO se défend bien et le cool yellow apporte une belle touche de couleur. Bien d’accord pour les autocollants sur le pare-brise, alors qu’on avait eu le droit a une version tampographiée sur le ferrari F40, c’est un peu mesquin… Par contre l’absence de rétroviseur ne me choque pas du tout, c’est même plutôt fidèle au modèle à sa sortie d’usine. J’ai aussi hâte de connaître le futur modèle aux couleurs “Adults Welcome”, en espérant revoir les… Lire la suite »

Le Tonyz

La R5 Turbo a des formes qui rendrait bien en briques ! Après je ne sais pas si elle a eu assez d’aura internationale pour intéresser beaucoup. Des modèles mythiques de Citroën auraient leurs chances aussi.
Oui c’est vrai qu’on a eu des Bugatti, en Technic et Speed Champions 🙂

Elvis

Merci pour la review toujours aussi agréable à parcourir.
Je suis impressionné par la longue liste de pièces rares. Je n’ai pas souvenir d’en avoir déjà lu une aussi importante surtout par rapport à la taille du set.

Cuzion

Merci pour cette belle review.
C’est sûr que ce n’est pas le modèle le plus simple à convertir en briques mais je trouve que l’ensemble est plutôt convaincant.
Je suis d’accord avec que pour ce genre de set, mettre des autocollants pour simuler les montants de pare brise est limite mesquin.
J’attends de voir le futur modèle de la gamme en 100% “Adults Welcome”.

Disneybrick

Chouette review, pour avoir le set j’ai beaucoup aimé le montage qui offre pas mal de techniques intéressantes. Les formes de la voitures sont un peu approximative mais la couleur choisi donne beaucoup de fraicheur à cette petite voiture en mode dolce vita ! 😉