A quelques jours de Pâques, le petit test que je vous propose aujourd’hui est de circonstance. Découvrons ensemble la BrickHeadz saisonnière sortie par LEGO pour l’occasion, sous la référence 40380 Easter Sheep.

Informations principales :

  • numéro de set : 40380
  • année de sortie : 2020
  • nombre de pièces : 192
  • prix sur le [email protected] : 9,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 46
  • temps de construction :  20 minutes
  • difficulté : facile

Rien qu’à la lecture des caractéristiques ci-dessus, vous aurez remarqué une chose : l’inventaire particulièrement riche de cette boîte avec ses 192 pièces. On remarquera deux pièces rares dans cet inventaire :

  • 1 Design Plate 1X2X2 blanche, exclusive
  • 1 Mini Brush, No. 4 en reddish brown, présent dans une seule autre boîte

Dans la petite boîte au format habituel, on trouve 3 sachets de pièces et une notice d’instructions de 48 pages pour 46 étapes. Remarquez que notre mouton porte le numéro 100 dans la collection LEGO BrickHeadz, dans une case de couleur jaune pour l’occasion.

La construction est plutôt classique : on commence par assembler le torse, que l’on “habille” sur ses différentes faces. On construit ensuite la structure interne de la tête puis nous nous occupons des différentes faces de celle-ci. Remarquez les deux brackets en partie supérieure qui permettent de donner un peu de relief au visage. La construction est assez répétitive, dans le sens où toute la surface du mouton est habillée de petites round plates et round tiles pour représenter sa laine (ce qui explique en grande partie les 192 pièces de l’inventaire). Mais on appréciera pour le coup qu’aucune des faces n’ait été négligée, comme c’est souvent le cas au dos des personnages de la gamme LEGO Brickheadz.

Il ne reste alors qu’à assembler le support de présentation, avec d’un côté deux oeufs de Pâques colorés, et de l’autre une tulipe et le pot de peinture.

Car oui, et c’est plutôt rigolo, notre mouton est en train de peindre les oeufs. Et il peint tellement bien qu’il s’en est mis sur sa laine ! Voyez ces petites tâches oranges, le genre de détails que j’adore trouver. Tout est joliment détaillé : comme je le disais plus haut, on retrouve la laine représentée sur toutes les faces du personnage, avec par endroit des surépaisseurs apportant un relief bienvenu. La petite “mèche rebelle” qui retombe sur son front, les oeufs colorés, la jolie tulipe et les petites oreilles qui retombent sont autant de détails sympathiques. Tout ceci est très mignon.

Bref il s’agit là d’un petit set très réussi et à l’inventaire généreux. Le genre de petit cadeau idéal, si on ne veut pas se ruiner ! (et ça fait moins grossir que le chocolat !).

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur la boutique officielle en ligne, à cette adresse. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Pour votre parfaite information, ce set ne m’a pas été fourni par LEGO et est issu de ma collection personnelle.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Tonyz

Je ne porte pas non plus à grand intérêt à cette gamme, mais il est plutôt réussi ce mouton. Souvent les animaux arrivent à être assez mignons.

Jérôme Barchietto

Je l’aime bien ce petit agneau. Il est bien réussi. C’est amusant je viens de terminer la notice de Shaun le mouton pour Pâques ! 😊

Elvis

Je ne m’y fait toujours pas à cette gamme BrickHeadz.
Il y a tellement d’autres thèmes que ce n’est pas bien grave non plus 😉

Simicro

Suis comme toi mais à force de lire les reviews BrickHeadz de Mephisto, ou les créations de Jérôme, j’en viens à affiner (un peu) mon jugement sur ce type de set.

Simicro

Merci Mephisto. Il est bien fichu ce mouton. Le traitement des boucles de laine est très réussi. On dirait qu’à l’instar de l’ami Jérôme, LEGO se met aussi à la mini-scène, très réussie elle aussi, pour accompagner le sujet.