Si LEGO a pris la peine de sortir quelques sets à l’occasion du nouvel an chinois, il n’y en a pas beaucoup qui vont arriver jusqu’à nous. Pour être plus précis, un seul d’entre eux : le set LEGO BrickHeadz 40354 – Dragon Dance Guy (ou Danseur Dragon en VF). Il s’agit d’une BrickHeadz « saisonnière », au même titre que le set 40349 – Puppy sorti également en ce début d’année pour célébrer la Saint Valentin.

Informations principales :

  • numéro de set : 40354
  • année de sortie : 2018
  • nombre de pièces : 170
  • prix sur le [email protected] : 9,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 55
  • temps de construction : 20 minutes
  • difficulté : facile

Boîte et inventaire

Nous retrouvons une boîte au format habituel des BrickHeadz saisonnières. Seule différence notable : elle s’ouvre comme les « gros » sets, à savoir en découpant un scotch permettant de maintenir la boîte fermée, et non pas en enfonçant une languette comme habituellement. Serait-ce le signe d’une production plus faible, et d’une possible fin de vie pour la gamme LEGO BrickHeadz ? Cela paraît assez probable, d’autant plus qu’une vendeuse du LEGO Store où je l’ai trouvée m’a confié n’avoir reçu qu’un carton de 6 boîtes pour chacune des 3 nouvelles références BrickHeadz. Sur l’avant, sur un fond rouge présentant un dragon stylisé dans le coin supérieur droit, notre danseur dragon nous est présenté de face, au milieu de 2 poteaux supportant des lanternes. Il porte le numéro 80 dans la collection des têtes au carré. Au dos, il est présenté… de dos, avec les 6 autres BrickHeadz saisonnières prévues cette année.

À l’intérieur, nous trouvons 3 sachets de pièces non numérotés contenant les 170 pièces du modèle, ratio plutôt intéressant pour 9,99 €. Nous avons également une notice d’instructions de 48 pages pliée en deux pour un total de 55 étapes de construction. Parmi les pièces notables, on remarquera quelques pièces dorées (pearl gold) également vues dans d’autres sets sortis à l’occasion du nouvel an chinois. Certaines d’entre elles sont relativement rares puisque 2 références ne sont présentes que dans 4 sets différents :

  • 2 feuilles (Plant, Plate 1 x 1 Round with 3 Leaves)
  • Et 3 flammes (Minifig Feather / Plume Triple Point)

La construction

La construction démarre de manière très classique par le torse et les bras habituels de la gamme. Deux clips au dos permettront de fixer la queue, et deux thick rings à l’avant reçoivent des flammes dorées.

La structure interne de la tête est également très classique, avec sa fameuse brique rose en guise de « cerveau ».

On habille la face de manière très simple, hormis au niveau du rang supérieur qui recevra par la suite la tête du dragon. Puis on passe aux côtés du visage, où il faudra veiller à être vigilant à bien tout aligner : il ne s’agit que de petites pièces. À l’arrière de la tête, on ajoute deux « écailles » dorées, avant d’attacher la queue qui en comporte deux également.

On passe ensuite à la partie la plus intéressante : le masque de dragon. Un sous-ensemble est ainsi fixé sur le haut du visage, formant une sorte de casquette, avec les dents du dragon. On construit ensuite sa tête, où l’on remarquera l’utilisation de micros pour réaliser les yeux.

On termine avec le socle d’exposition, que l’on retrouve avec toutes les BrickHeadz saisonnières, mais la tile tampographiée de l’an dernier a disparu. Deux poteaux, desquels pendent deux lanternes, font office de décor.

Verdict

Pour une fois que nous avons la chance de pouvoir se procurer, en Europe, un set dédié au nouvel an chinois, on peut dire que LEGO ne s’est pas trompé. Le design est vraiment réussi, depuis la queue du dragon avec ses écailles dorées jusqu’à la tête richement décorée, en passant par les côtés du visage ou les dents utilisées rappellent intelligemment les écailles du dragon. Le mélange « flamboyant » de couleurs fonctionne également très bien. Seul regret au niveau du design : le décor qui accompagne le personnage, un peu trop minimaliste à mon goût.

L’expérience de construction est intéressante, sans être inoubliable. Le corps et la structure de la tête sont tout à fait standards, et ce sont les différents petits ajouts qui permettent d’interrompre la sensation d’avoir dans les mains une BrickHeadz standard. Je parle évidemment de la queue du dragon, ou de sa tête, intelligemment réalisés même si leur conception est plutôt simple.

Pour ne rien gâcher, LEGO nous offre 170 pièces dans une petite boîte à 10 euros, avec en prime quelques pièces intéressantes, notamment dans la couleur pearl gold. Les MOCeurs devraient donc également y trouver leur compte.

Il n’y a maintenant plus qu’à espérer que LEGO veuille bien nous proposer d’autres BrickHeadz à l’avenir et ne se cantonne pas, comme cela semble être le cas, aux BrickHeadz saisonnières.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à donner votre point de vue dans les commentaires !

Afin de pouvoir continuer à vous proposer ce genre de reviews, n’hésitez pas lors de votre prochain achat sur le [email protected], sur Amazon, à la Fnac, chez Toys R Us ou encore chez Picwic (même pour autre chose que des LEGO) à passer par les liens proposés sur le site. Ca ne coûte pas plus cher, ça permet de soutenir mon « travail », et de payer les frais relatifs au site. Merci à vous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.