Je vous propose aujourd’hui un petit détour par la gamme LEGO Star Wars, avec un set un peu particulier. La référence 75296 Darth Vader Meditation Chamber nous propose en effet une reconstitution de cette « capsule » vue notamment dans L’Empire Contre-Attaque. Installée à bord de l’Executor, Vador se trouve à l’intérieur lorsque le général Veers l’informe que l’amiral Kendal Ozzel a quitté la vitesse-lumière trop près de Hoth, alertant la base Echo de l’Alliance.

Informations principales :

  • numéro de set : 75296
  • année de sortie : 2021
  • nombre de pièces : 663
  • prix sur le [email protected] : 74,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 137
  • temps de construction : 1 heure 30
  • difficulté : moyenne

Boîte et inventaire

La boîte porte la mention « 18+ », s’adressant de ce fait à un public adulte. On retrouve les « codes » de cette gamme sur la boîte, avec une présentation du set sur fond noir et une jolie police d’écriture pour son nom. Au dos, on trouve une autre photo du set sous un autre angle, une vignette avec ses dimensions, et deux autres reprenant des photos tirées du film.

À l’intérieur, Nous trouvons 6 sachets de pièces numérotés de 1 à 4, une notice d’instructions de 116 pages pour 137 étapes de construction, et une planche de 4 autocollants.

Hormis les minifigs, peu de pièces rares à mentionner dans ce set, je les ai résumés dans le tableau ci-dessous. On remarquera surtout la nouvelle variété de pins, prévue pour relier 3 éléments entre eux.

nombre image nom couleur nombre de sets
3 1/4 ARCH BRICK 3X3, W/ CUTOUT, NO. 1 Black 1
1 PLATE 4X6, W/ 12 KNOBS, NO. 16 Black 1
2 4.85 BUSH 3 MODULE, W/ END STOP Medium Stone Grey 1

Les minifigs

Deux minifigs sont à retrouver dans ce set. La première est assez logiquement Dark Vador, avec un joli torse tampographié sur les bras qu’on a déjà pu voir dans deux autres références : 75294 Bespin Duel (une exclusivité difficile à trouver) et 75291 Death Star Final Duel. Néanmoins, la cape utilisée ici n’est présente que dans le premier de ces deux sets. La tenue se prolonge jusque sur les jambes, et la finition est exemplaire. Le casque se sépare en deux morceaux pour laisser apparaître la tête du personnage, ce qui est tout à fait pertinent pour ce set. La tête est tampographiée sur ses deux faces, on retrouve plusieurs cicatrices à l’arrière.

La seconde minifig est le général Veers, fort à propos également. Si le personnage est déjà apparu dans plusieurs sets, il est ici présent dans une version totalement inédite, qu’il s’agisse du torse ou de la tête. Les jambes sont monochromes, mais la finition du torse est très correcte – on y retrouve 8 rectangles colorés de rouge ou de bleu, dont la disposition correspond bien à son grade. Le képi est en revanche loin d’être inédit.

La construction

Les sachets de pièces portant le numéro 1 sont logiquement dédiés à la construction de la base. D’une dimension de 20 x 22 tenons, elle est entourée d’une rangée de briques noires, ponctuée de quelques grilles métalliques. À l’arrière, un petit crochet servira à fixer le sabre laser de Vador. On crée une structure interne, puis on recouvre les bords de tiles noires sur deux niveaux.

On continue d’élever la structure. Remarquez ici les briques SNOT rouges, qui serviront à fixer les premières marches. Marches qu’on assemble en 3 exemplaires, que l’on fixe sur ces briques SNOT. On répète le schéma une rangée au-dessus, avec 3 nouvelles marches légèrement décalées par rapport aux premières, et encore 3 autres – les dernières- plus larges. Sur celle de la face avant, un petit tenon exposé permettra de fixer le général Veers alors qu’il s’adresse à Dark Vador.

Sur une plate de forme ronde, on construit le siège de Dark Vador. il est entouré de 3 briques incurvées 3×3, jusqu’ici inédites en noir. On fixe ce siège sur la turntable centrale de la structure. On termine cette étape avec les 3 panneaux de commande : il s’agit de 3 tiles « macaroni », couvertes d’un autocollant.

Nous continuons notre construction avec la potence, qui servira à soutenir la partie supérieure de la chambre. Elle est principalement constituée d’éléments Technic. Remarquez ici le gran beam, qui dispose de trous décalés d’un rang sur toutes ses faces. On décore sommairement le pied de cette potence, puis on assemble 4 sous-ensembles identiques qui viennent prendre place dans les interstices laissés entre les marches. On termine cette étape avec 4 sous-ensembles identiques, articulés par des charnières, qui viennent constituer les « dents » de la moitié inférieure de la chambre.

Nous attaquons alors le dernier sachet de pièces, portant le numéro 4. Qui commence avec la construction de l’écran principal. Un autocollant représente l’amiral Kendal Ozzel et le capitaine Firmus Piett. Ozzel, celui-là même qui se fait étrangler par Vador pour avoir quitté la vitesse lumière trop près de Hoth. Et Fimus Piett qui se retrouve pour l’occasion promu amiral. L’aspect bleuté est obtenu en plaçant une pièce trans blue devant l’autocollant – et c’est plutôt réussi.

Nous construisons ensuite la partie mobile de la potence, qui n’est pas fixée sur la partie fixe : c’est une boule qui vient la bloquer en position, par gravité, dans le beam Technic. Ne reste ensuite qu’à construire la partie supérieure de la chambre, où on retrouve 4 autres « dents » articulées sur des charnières. Quelques tiles rouges translucides décorent la partie supérieure. On termine avec la pièce tampographiée indiquant le nom du set, fixée sur deux charnières.

Verdict

Cette faute envers moi était la dernière, Amiral.

C’est une scène résolument culte de L’Empire Contre-Attaque que LEGO nous propose de reproduire avec ce set clairement destiné à un public adulte. Ne serait-ce que par le fait qu’on y trouve une représentation de l’amiral Kendal Ozzel, qui se fait étrangler par Dark Vador dans le film. Et c’est plutôt réussi, la couleur noire et l’aspect brillant de l’ensemble n’y étant pas pour rien.

Le designer a choisi d’intégrer une potence, soutenant la partie supérieure afin de pouvoir refermer l’ensemble. Il n’y avait pas de solution miracle, et finalement cette potence s’intègre plutôt bien dans l’ensemble. Elle est d’ailleurs partiellement masquée par l’écran, lorsqu’on regarde le set à hauteur de minifig. Plutôt que 6 « dents » sur chaque moitié, notre modèle LEGO n’en compte que 4. Une petite concession permettant de conserver l’échelle minifig et un prix (presque – j’y reviendrai) abordable.

On pouvait s’y attendre, mais la chambre une fois fermée laisse apparaître de grands vides entre les « dents ». C’est un peu dommage, même s’il était certainement difficile de faire beaucoup mieux.

En toute honnêteté, la construction n’est pas passionnante, et relativement répétitive : le support, les marches ou les « dents », on répète souvent les mêmes sous-assemblages. Sans que cela soit vraiment passionnant, même si la forme définitive de l’ensemble est plutôt bien trouvée et réussie.

Le choix des deux minifigs est cohérent avec le film, il n’y avait pas lieu d’en intégrer plus. Elles sont bien réalisées et c’est l’occasion d’obtenir à un tarif raisonnable une version de Dark Vador jusqu’ici présente uniquement dans le très exclusif set 75294 Bespin Duel. La minifig du général Veers est pour sa part inédite, qu’il s’agisse de son torse ou de sa tête. Voilà qui devrait ravir les collectionneurs.

Je le disais un peu plus haut : ce set est clairement destiné aux adultes. De par ce qu’il représente, mais également son prix : 74,99 € pour 663 pièces, et un ensemble plutôt petit une fois terminé : 19cm de côté, pour 18cm de haut. Et les quelques éléments exclusifs qu’il contient ne sauraient justifier un tel placement tarifaire – même si la gamme LEGO Star Wars a tendance à se placer dans le haut du panier.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse, ou encore chez Amazon ou à la Fnac. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Pour votre parfaite information, ce set ne m’a pas été fourni par LEGO et est issu de ma collection personnelle.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Minifigs
Bonne affaire
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Weevy

Un peu cher certes, mais une scène culte et un set d’exposition globalement attrayant.
Je serai curieux de savoir quel a été au cours des 5 dernières années le set le moins cher comportant la figurine de Dark Vador.

Elvis

Pas de grande expérience de construction, un prix clairement trop élevé mais une scène culte, alors… il va falloir attendre quelques promotions 😉

Disneybrick

Clairement je ne suis pas du tout emballé par ce set, la gamme adulte permet de justifier un set à un prix prohibitif, en soi un set à 30€ sans socle superflu noir aurait pu tout aussi bien faire le job. J’espère que les prochains sets adultes seront plus qualitatifs, les bruits de couloirs annoncent un set sur Dagoba qui m’a l’air nettement plus intéressant.