Après mes tests des sets 71786 Zane’s Ice Dragon Creature et 71800 Nya’s Water Dragon EVO (à retrouver ici et ), voici donc le dernier des 3 dragons sortis dans la gamme LEGO Ninjago début janvier. Je vous propose de découvrir aujourd’hui le set 71782 Cole’s Earth Dragon EVO.

Informations principales :

  • numéro de set : 71782
  • année de sortie : 2023
  • nombre de pièces : 285
  • prix sur le [email protected] : 34,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 130
  • temps de construction : 40 minutes
  • difficulté : facile

La petite boîte met en scène Cole, sautant de son dragon pour s’attaquer au « scorpion squelette » armé d’une épée et d’une faux en os, chevauchant une bestiole un peu bizarre. À l’intérieur, on trouve 4 sachets de pièces numérotés, un cinquième sachet contenant les armes d’os (comme dans les autres sets de cette vague de produits), une notice de construction de 104 pages et une petite planche de 4 autocollants. On remarquera surtout dans les 285 pièces de l’inventaire les grandes cornes dorées et la corne noire, les ailes oranges, et les éléments spécifiques pour la tête. Au-delà de ces quelques éléments, rien de bien exceptionnel.

La construction est séparée en 3 étapes « d’évolution ». La première est répartie sur les deux premiers sachets de pièces, avec la construction de la partie avant du corps en premier lieu. Je ne vous refais pas le topo : elle est constituée d’éléments SNOT, qu’on habille ensuite pour obtenir l’aspect définitif. Côté avant, c’est une pièce en angle Technic qui va ensuite supporter la tête – le cou est immobile, comme pour le dragon de Nya du set 71800 Nya’s Water Dragon EVO. Quelques clips maintiennent les grandes pointes de couleur tan.

On construit ensuite, sur le même principe, la partie arrière du corps qui dispose de charnières sur lesquelles seront fixées les pattes. Elle est attachée à la partie avant du corps par deux pins. S’ensuit alors l’assemblage de 8 sous-ensembles qui formeront les pattes, qui seront fixés sur des ball joints ou des charnières suivant les cas. La construction de la tête est similaire à celle du dragon d’eau de Nya, la partie haute et la mâchoire étant reliées entre elles par des éléments disposant de 2 clips. C’est ainsi que s’achève le premier stade « d’évolution » de ce dragon.

On s’occupe du deuxième stade avec le sachet de pièces portant le numéro 3. Qui commence par la construction d’un sous-ensemble qui vient s’insérer au milieu du corps pour « rallonger » le dragon. On lui ajoute également une queue avec deux pointes. Cette queue est fixée sur un pin Technic, elle peut donc tourner sur elle-même. On termine cette étape avec l’assemblage de la bestiole qui sert de monture au méchant de service – une sorte de scorpion.

Enfin, vous l’aurez compris, le dernier sachet de pièces est dédié à la seconde « évolution ». Une masse vient remplacer le katana de Cole, on ajoute également à notre dragon des grandes cornes, des petites ailes sur les pattes avant, une selle et une bannière. Et la construction s’achève ainsi. Une expérience de construction honnête pour une petite boîte comme celle-ci.

Si le dragon ne ressemble pas à grand-chose lors de ses deux premières « évolutions » (j’ai d’ailleurs toujours du mal à saisir ce que LEGO a voulu nous proposer avec ce concept…), il est finalement plutôt réussi une fois tous les éléments assemblés. Sa couleur sombre joue pour lui : les articulations grises en deviennent moins visibles que d’habitude.

S’agissant d’un dragon de terre, sa forme est aussi intéressante et change de l’idée qu’on peut se faire d’un dragon. Deux points noirs malgré tout : ses petites pattes arrières sont vraiment ridicules, et le cou et la fixation des mâchoires restent toujours aussi moches…

La jouabilité est honnête, avec un antagoniste qui dispose aussi de sa monture. Bon, il ne faut pas se mentir : il devait rester un peu de budget pour rentrer dans la « case tarifaire » souhaitée, et le designer a fait avec les moyens du bord. Avec cette bestiole sans tête, on se demande bien comment notre « scorpion squelette » va réussir à rivaliser. La jouabilité du dragon est assurée par ses différentes articulations et sa conception « modulable ».

Du côté des minifigs, on retrouve Cole dans une tenue déjà vue l’an dernier dans deux autres sets. Il n’en reste pas moins que la finition est très soignée, et je trouve toujours aussi jolies ces cagoules de ninja bi-injectées. Son cette cagoule, il dispose d’un double visage. Le méchant « scorpion squelette » reprend les éléments vus dans d’autres sets de ces nouveautés LEGO Ninjago de janvier 2023. Là aussi, la finition est soignée mais on regrettera quelques couleurs un peu ternes, comme le vert clair, lorsqu’elles sont tampographiées sur des éléments noirs. Autre regret concernant les minifigs : leur nombre. Dans un set vendu 35 €, 2 minifigs, c’est juste.

On va justement en finir avec ce test par le volet « budgétaire ». 35 €, pour 285 pièces dont deux minifigs, et peu d’éléments réellement intéressants dans l’inventaire, c’est cher. Surtout pour une gamme « maison » pour laquelle LEGO n’a pas de dépenses de licence à prévoir. Ça reste une bonne petite boîte, mais certainement pas au prix « tarif » – on attendra donc de la trouver pour un budget plus raisonnable chez les revendeurs tiers, ce qui ne manquera pas d’arriver dans les semaines qui viennent.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Minifigs
Jouabilité
Bonne affaire
coles-earth-dragon-evo-lego-ninjago-71782-mini-reviewUn "dragon de terre" au design plutôt réussi, mais malheureusement bien trop cher pour ce qu'il a à offrir. On attendra donc une bonne promotion !
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Tonyz

Le dragon est plus sympa à la fin de son évolution (c’est un Pokemon ? 😆). Ce n’est pas le set le plus intéressant de la gamme.

Thomas Lego

Merci pour cette revue !
Ce set possède quelques points intéressants, mais aussi des défauts. Cependant, je le trouve malgré tout assez sympa. Cependant, je ne suis pas certain d’acheté ce set un jour.

Last edited 18 jours il y a by Thomas Lego
Elvis

Je suis moins emballé que d’habitude pour cette première vague de 2023.
J’ai l’impression qu’il y a une forme de paresse dans la réalisation de ces sets
Quant au prix… 🙄