Retour vers la gamme LEGO Speed Champions aujourd’hui, avec unepetite boîte sortie en ce début d’année 2019 : la référence 75891 – Chevrolet Camaro ZL1 Race Car.

Informations principales :

  • numéro de set : 75891
  • année de sortie : 2019
  • nombre de pièces : 198
  • prix sur le [email protected] : 14,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 60
  • temps de construction :  30 minutes
  • difficulté : facile (moyenne pour appliquer les autocollants)

Boîte et inventaire

Sur l’avant de la boîte, le pilote est en train de faire le plein de sa voiture avec un bidon qui ressemble d’ailleurs plus à un extincteur… La Chevrolet est arrêtée au stand, et on devine en arrière plan le circuit et quelques voitures se livrant une course. Au dos, en plus d’une photo de la vraie voiture, on trouve trois petites vignettes permettant de découvrir d’autres détails de notre modèle.

À l’intérieur, nous trouvons 3 sachets de pièces non numérotés, un châssis, une notice d’instructions de 60 pages pour 60 étapes de construction, et deux planches d’autocollants (28 autocollants au total). On notera la présence de quelques pièces intéressantes :

  • 4 “décorations de roues” tampographiées “Chevrolet Camaro”
  • 2 plates bleues, tampographiées “Chevrolet”
  • 4 Tile Special 2 x 2 with Only 2 studs bleues, présentes jusqu’ici dans seulement 3 sets

La minifig

Comme d’habitude avec la gamme LEGO Speed Champions, le set nous est livré avec le pilote de la voiture à construire. Il porte une verste de pilote blanche avec quelques touches de bleu, le logo Chevrolet sur le torse, et le même logo accompagné de la mention “Racing” dans le dos. Les manches sont bleues, et les gants gris. Le visage arbore un large sourire sous le casque bleu, et il dispose d’une clé plate pour réparer la bagnole. Vous l’aurez compris : service minimum pour cette minifig, même si le torse est exclusif.

La construction

On commence logiquement par le châssis, auquel on vient ajouter les essieux, et que l’on vient agrandir sur l’avant et l’arrière. On dispose quelques briques SNOT(Studs Not on Top, se dit des pièces disposant de tenons sur les côtés) au niveau des bas de caisse et des portières, qui seront habillés par la suite. Les garde-boues sont ajoutés.

On construit les ailes arrières et les portières, bardées de stickers (3 par portière) avant de passer à toute la partie arrière de la voiture. Il s’agit d’un sous-assemblage, que l’on vient ensuite rapporter sur une brique SNOT laissée en attente. Là encore, LEGO a été généreux en autocollants : pas moins de 6 sont à dénombrer sur cette partie, et ils ne sont pas toujours faciles à appliquer / aligner…

On continue avec la lunette arrière, constituée pour l’essentiel de 2 grandes slopes (décorées d’un stocker…) et d’une vitre articulée sur une charnière pour trouver l’angle idéal. Pour accentuer l’aspect “voiture de course”, des arceaux de renforcement gris sont construits dans le cockpit. Il ne reste alors que l’avant de la Camaro à construire. C’est plutôt simple, et l’on regrettera (encore) l’omniprésence d’autocollants, jusque sur le cockpit avec des éléments transparents à appliquer sur les côtés. On termine avec les 4 roues et les superbes décorations tampographiées “Chevrolet Camaro” donnant aux pneus un véritable aspect “course”.

Verdict

C’est indéniable, nous sommes en présence d’une vraie voiture de course. Le designer y a intégré de jolis éléments, comme ces sublimes décorations de roues (exclusives à cette boîte pour le moment), les arceaux de renforcement dans le cockpit, et même un profil agressif légèrement incliné vers l’avant. De ce côté là, le contrat est plutôt bien rempli. On notera également, pour une fois, que la voiture est asymétrique : d’un côté, on trouve les sorties d’échappement, et de l’autre le bouchon du réservoir de carburant.

Mais il n’en reste pas moins à redire au niveau du design. Si nous trouvons maintenant beaucoup de voitures dans la gamme LEGO Speed Champions avec (par exemple) des feux brick built, il n’en est rien ici. Toute la surface est bardée d’autocollants : il y en a pas moins de 28 à appliquer, dont des éléments transparents sur le cockpit. Les motifs se prolongeant souvent sur plusieurs pièces, ils sont de surcroît parfois difficiles à aligner correctement. Si on note quelques astuces de construction intéressantes, l’expérience est clairement ternie par ces stickers omniprésents…

Pour la minifig, c’est service minimum : un pantalon monochrome, et une tampographie du torse plutôt simpliste même si celui-ci est exclusif à cette boîte. LEGO nous livre avec cette boîte un accessoire étrange : une bombonne de carburant, ressemblant plutôt à un extincteur, que la minifig utilise pour faire le plein de la voiture.

Pour 14,99 € (et même un peu moins chez les revendeurs tiers), LEGO nous livre 198 pièces dont quelques pièces tampographiées très intéressantes. À ce titre, cette boîte ravira sans aucun doute les MOCeurs, qui devraient y trouver de quoi s’amuser. Et je me répète : ces pneus de course sont vraiment sublimes.

Un bilan en demi-teinte donc, pour un modèle qui avait un gros potentiel, mais dont les idées n’ont pas été poussées jusqu’au bout.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse, ou encore chez Amazon ou à la FNAC. N’hésitez pas à donner votre point de vue dans les commentaires !

Afin de pouvoir continuer à vous proposer ce genre de reviews, n’hésitez pas lors de votre prochain achat sur le [email protected], sur Amazon, à la Fnac, chez Toys R Us ou encore chez Picwic (même pour autre chose que des LEGO) à passer par les liens proposés sur le site. Ca ne coûte pas plus cher, ça permet de soutenir mon « travail », et de payer les frais relatifs au site. Merci à vous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.