La nouvelle série animée Marvel What If…?, qui explore les conséquences d’événements qui se seraient déroulés autrement dans l’univers Marvel, est attendue sur la plateforme Disney + pour le 11 Août prochain. Et LEGO sera évidemment de la partie avec quelques nouveautés dont le set que je vais vous présenter aujourd’hui.

Ce set est à priori basé sur une scène se déroulant dans le 1er épisode de la série. Margaret “Peggy” Carter (amoureuse de Cap’ dans Captain America: First Avenger) aurait pris le sérum de super-soldat à la place de Steve Rogers pour devenir Captain Carter. Mis à l’écart du projet Rebirth à cause d’une blessure, Steve Rogers va employer une nouvelle méthode pour combattre Hydra. Il se met aux commandes de la toute première armure d’Iron Man créée par Howard Stark (le père de Tony), appelée Hydra Stomper.

Voilà pour le tableau, en espérant n’avoir pas trop raconté de bêtises ! Je vous propose donc de découvrir aujourd’hui le set LEGO Marvel What If…? 76201 Captain Carter & The Hydra Stomper.

Informations principales :

  • numéro de set : 76201
  • année de sortie : 2021
  • nombre de pièces : 343
  • prix sur le [email protected] : 29,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 151
  • temps de construction : 45 minutes
  • difficulté : facile

Boîte et inventaire

Sur le côté de la boîte, Uatu le gardien est en train d’observer les événements. Steve Rogers est aux commandes de L’Hydra Stomper, tandis que Captain Carter bondit dans les airs à la poursuite de Red Skull qui vient manifestement de voler le Tesseract. La scène semble prendre place dans une ville ayant subi les outrages de la guerre. Au dos, le ventre de l’Hydra Stomper est ouvert et Steve Rogers en est descendu : il vient d’arrêter Red Skull. Captain Carter s’apprête à remettre le Tesseract en lieu sûr. Une petite vignette nous montre l’une des fonctionnalités : un stud shooter est caché sous le bras de la machine. On retrouve Uatu le gardien, cette fois-ci en version minifig, sur la droite.

À l’intérieur, nous trouvons 3 sachets de pièces numérotés, une notice d’instructions de 72 pages et une planche de 12 autocollants. Hormis les minifigs, une lecture rapide de l’inventaire ne m’a pas permis de détecter d’éléments spécifiques ou rares à l’exception du Tesseract et de la tête du robot, tampographiée.

Les minifigs

On retrouve 3 minifigs dans ce set. Seules deux sont inédites : on retrouve Red Skull dans le set 76166 Avengers Tower Battle. Premier regret : on remarque tout de suite qu’un seul des 3 personnages a droit à des jambes tampographiées. Et cet élément utilisé pour Red Skull est loin d’être inédit : on le retrouve dans une dizaine de sets, essentiellement dans la gamme LEGO Harry Potter pour le professeur Rogue (Professor Snape).

Le torse de Captain Carter est bien réalisé, on y retrouve la forme de l’Union Jack tout comme sur son bouclier. La ceinture et les bretelles sont également joliment détaillées. Sa tête n’est pas inédite, on la retrouve notamment pour Nymphadora Tonks dans le set 75980 Attack on the Burrow, et ses cheveux sont plutôt courants.

Pour Steve Rogers, le travail du torse est également appréciable et les lanières tan se détachent bien de la tenue olive green. C’est en le retournant qu’on comprend ce qu’il porte, toutes ces lanières sont celles d’un parachute. Les boucles sont bien réalisées, on devine le col de son pull sous sa veste. La tête est assez courante et déjà vue pour Han Solo ou Cedric Diggory pour ne donner que deux exemples. Les cheveux apparaissent dans plus de 30 sets.

La construction

Avec un peu moins de 400 pièces, la construction est assez vite expédiée. Si vous avez déjà eu l’occasion de construire quelques mechs, vous ne serez pas dépaysé. Le premier sachet de pièces est consacré à la construction du torse. En forme de “V”, on retrouve deux ball joints au niveau des épaules, et deux articulations cylindriques à cliquet (BRICK 2X2 W. D. KLICK-FEMALE) au niveau des hanches. La partie avant est fixée sur deux clips et pivote pour créer un accès vers l’intérieur du torse, où un emplacement est prévu pour mettre Steve Rogers aux commandes du méca. La plate située sous la tile bleue translucide est phosphorescente.

On continue notre construction avec deux sous-ensembles identiques à la symétrie près : les jambes. Au niveau des hanches, elles sont fixées sur l’axe horizontal du torse puis un second assemblage leur offre un deuxième degré de liberté suivant un axe vertical. Quelques éléments SNOT sont habillés pour donner aux jambes leurs aspect définitif.

Au bout de ces deux jambes viennent directement les pieds : notre robot n’a pas de genoux. Ils sont identiques, et fixés sur les ball joints visibles au bout des jambes. Nous terminons le 2ème sachet de pièces avec l’assemblage de la tête, articulée sur deux clips et s’ouvrant donc pour révéler le pilote si on le souhaite. On remarquera ici malheureusement la teinte un peu terne de la tampographie de la tête sur l’élément incurvé couleur dark bluish gray.

On attaque le troisième et dernier sachet de pièces avec deux sous-assemblages identiques pour les bras de la machine, fixés sur des ball joints au torse. On continue avec deux sous assemblages formant les avant-bras et les mains, identiques à la symétrie près. Les 4 doigts sont clipsés et donc mobiles, et chacune des mains dispose d’un stud shooter. Ces ensembles sont fixés au bras à l’aide d’une charnière à cliquet, n’offrant malheureusement qu’un seul degré de liberté. On termine la construction avec un dernier sous-assemblage, ajoutant au dos de la machine deux cylindres verts contenant probablement du carburant.

Verdict

La série animée n’étant pas sortie à l’heure où j’écris ces lignes, difficile de dire si notre robot est fidèle à la version vue à l’écran. Il s’agit néanmoins d’un bon petit set pour plusieurs raisons.

La première concerne le design de l’engin. Le mélange de couleurs fonctionne bien et le choix du gris permet également de masquer l’un des défauts récurrents de ce style de sets : la couleur grise des joints. Qui, du coup, s’intègrent plutôt bien et rendent la machine tout à fait “exposable” – y compris pour un collectionneur adulte. On regrettera un défaut récurrent : la tampographie un peu sombre sur la pièce constituant le visage du robot.

On appréciera, toujours dans cette optique d’exposer le mech, la grande liberté offerte par les nombreuses articulations présentes. Même si ce n’est pas parfait – on ne dispose par exemple pas de genoux, et les mains ne sont orientables que sur un seul axe – mais c’est tout de même franchement bien. L’utilisation de joints “robustes” comme les différents éléments à cliquet permettent également de garder le robot dans une position stable – rien ne retombant sous son propre poids.

Les minifigs, dont deux sont exclusives, sont plutôt réussies même si on aurait aimé un peu plus de travail (en fait, du travail tout court !) sur les jambes, désespérément monochromes. Le torse et le bouclier de Captain Carter avec l’Union Jack, et le torse de Steve Rogers avec son parachute sur le dos sont vraiment bien réalisées. Côté minifigs, les collectionneurs devraient donc également trouver leur compte.

Vous l’aurez compris : les fans adultes seront donc plutôt bien servis avec cette petite boîte. Mais ce sera également le cas des plus jeunes. Je le disais un peu plus haut : l’ensemble est ultra mobile et permettra – à condition de disposer d’un antagoniste digne de ce nom – de se livrer des batailles épiques. Et deux stud shooters ajoutent également leur dose de jouabilité.

Avec 343 pièces pour 29,99 €, je terminerai cet article sur le fait que, pour une fois, le prix me semble plutôt honnête pour un set issu de l’univers Marvel. Vivement le 11 Août, qu’on se fasse une idée plus précise de la fidélité de ce set par rapport à la série animée !

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur la boutique officielle, à cette adresse. Il sera disponible dès le 1er Août prochain. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Tonyz

Pour un petit set avec un Mecha, il est plutôt bien fait, et j’aime beaucoup la minifig de Captain Carter. Ca me donne bien envie de découvrir la série à sa sortie.

Thomas Lego

Merci pour la revue !
Ce nouveau set Marvel est assez intéressant. Le design est plutôt pas mal. Je suis assez séduis par ce set. Habituellement, je ne suis pas un grand fan de ce thème ! Mais ce set change un peut mon avis.

Elvis

Je n’étais pas du tout emballé par cette vague issue de cette arc narratif de Marvel mais ta review m’aidera certainement à changer d’avis au détour d’une petite promo pour un set déjà abordable (mais qui refuse une remise 😉 )

Last edited 16 jours il y a by Elvis