Retour vers la gamme LEGO Harry Potter aujourd’hui avec un set tiré du 6ème volet de la saga, Harry Potter et le Prince de Sang-Mêlé. Un set qui, comme le dit le descriptif officiel, “combine le jeu de rôle imaginatif autour d’une maison à construire et l’une des scènes les plus dramatiques de toute la saga Harry Potter” – rien que ça. Découvrons ensemble le set 75980 Attack on the Burrow, ou L’attaque du Terrier des Weasley en VF. Il s’agit du plus gros set sorti dans la gamme au mois de Juin dernier avec ses 1047 pièces.

Informations principales :

Boîte et inventaire

La boîte est assez imposante et d’un format (presque) carré. Sur la face avant, Bellatrix Lestrange vient de passer à l’attaque et vole autour de la maison des Weasley. Harry Potter est aux prises avec Fenrir Greyback, tandis que les autres protagonistes essaient de défendre tant bien que mal le Terrier. Les 8 minifigs sont présentées dans le coin inférieur gauche.

Au dos de la boîte, la maison est vue depuis l’arrière. On découvre que celui-ci est ouvert et on aperçoit donc l’aménagement des différentes pièces qui semble bien fourni. Des vignettes nous montrent quelques détails et les principales fonctionnalités du modèles.

A l’intérieur, nous trouvons 7 sachets de pièces numérotés de 1 à 7, et un 8ème sachet non numéroté. Nous avons également une notice d’instructions de 180 pages pour 262 étapes de construction, et deux planches d’autocollants (22 stickers au total). Certains sont sur un fond transparent : attention aux traces de doigts !

Parmi les 1047 pièces de l’inventaire, on trouve quelques éléments intéressants que je vous ai résumés dans le tableau ci-dessous.

nombreimagenomcouleurnombre de sets
1Flat Tile 2X3bright orange2
1Mini Headflame yellowish orange2
1Pig 1X4X1 2/3, No. 3light purple2
3Plate 8X16medium nougat2
3Frame 1X4X4sand blue2
5Frame 1X3X3tan3
1Plate 2X2 W 1 Knobteal3
3Brick 1X6bright purple3
2Brick 1X3dark red3
3Plant, W/ 3.2 Shaft, 1.5 Hole, No. 1olive green3

Les minifigs

Parmi les 8 minifigs présentes dans la boîte, 6 sont exclusives à cette dernière. Seules les minifigs de Harry et de Ron sont présentes chacune dans un autre set. Et parmi ces 8 minifigs, premier constat : tous disposent d’une expression du visage alternative, et c’est un très bon point. Moins bon point, une seule minifig dispose d’un pantalon tampographié, il s’agit de Fenrir Greyback. Pantalon partagé avec Drago Malefoy ou son père Lucius dans d’autres sets.

Le torse moitié nu de Fenrir est malheureusement assez terne, comme (trop) souvent dans le cas d’une couleur claire tampographiée sur une pièce foncée. C’est dommage car pour le reste, le personnage est vraiment réussi notamment au niveau du visage, inédit jusqu’ici. Du côté des méchants, on remarquera également Bellatrix Lestrange. Elle aussi est particulièrement bien réalisée, jusqu’au pendentif et à la capuche présente dans le dos.

Du côté des “gentils”, commençons par les 3 adultes : Molly et Arthur Weasley, et Nymphadora Tonks. Je trouve regrettable de ne pas avoir droit à celle de Remus Lupin, pourtant également présent dans la scène. Si le torse de Molly est très joli, la couleur du bas de sa robe est étrange. Surtout qu’il n’est pas tampographié. Les détails du torse d’Arthur sont tout aussi impressionnants, qu’il s’agisse du torse avec les boutons, les poches et la cravates ; ou du dos. Je me répète, mais c’est dommage : ce joli torse aurait clairement mérité de se prolonger sur les jambes ; les poches sont ici coupées en deux. Nymphadora Tonks n’est pas en reste et dispose d’un torse très bien réalisé aux accents argentés.

Du côté des “gentils”, on notera également la présence de 3 élèves de Poudlard : Harry Potter, évidemment, mais également Ron Weasley et sa soeur Ginny. Ginny qui est la seule des trois à être exclusive. Sa tenue reste relativement simple : un haut vert avec quelques plis où l’on aperçoit légèrement la base du cou. Ron et Harry ont déjà été vus dans ces tenues, respectivement dans les sets 75947 Hagrid’s Hut: Buckbeak’s Rescue et 75967 Forbidden Forest: Umbridge’s Encounter. Là encore, les tenues sont plutôt simples et pour le coup pas spécialement fidèles à celles portées par les personnages à cet instant du film.

Point regrettable, on remarquera que la tenue de certains personnages est peu fidèle à celle portée par ceux-ci à cet instant du film. A titre d’exemple, à ce moment précis, Ginny est en robe de chambre

La construction

L’assemblage commence par l’enclos du cochon, situé sur le côté de la maison et basé sur une plate de 8×16 tenons couleur olive green. La porte est clipsée et est donc mobile. On ajoute quelques murs, puis nous passons à la deuxième plate que l’on fixe à la première sur une charnière. Sur cette deuxième plate, nous ajoutons quelques meubles et la base des murs. La première étape de construction s’achève avec une troisième plate, elle aussi fixée sur une charnière à la deuxième.

Avec le sachet n°2, nous commençons par construire quelques fenêtres. Les éléments transparents sont décorés d’un autocollant, soyez vigilants lors de son application pour ne pas laisser de traces de doigts. On continue ensuite l’aménagement de l’intérieur avec quelques tableaux au mur, la cuisine et son évier, et une table débordant de victuailles. Nous terminons cette deuxième étape en ajoutant une grande fenêtre et en surmontant la façade d’une première rangée de tuiles colorées.

Nous continuons notre construction en ajoutant quelques rangées de tuiles au-dessus de celle assemblée à l’étape précédente. Puis nous repassons à l’aménagement intérieur, avec une petite table et un courrier, puis avec l’aménagement “central” du rez-de-chaussée : la cheminée. Un mécanisme, actionnable depuis une molette située à l’extérieur, permet de faire passer les flammes de la couleur orange à la couleur verte. Je trouve par contre plutôt dommage que l’axe Technic soit aussi visible. L’assemblage de la bibliothèque fait appel à quelques techniques bien senties pour faire dépasser plus ou moins les livres. Une horloge est placée au centre et masque l’autre côté de la cheminée. Nous terminons cette étape en ajoutant quelques arches et la structure qui recevra le premier étage.

Nous passons alors au premier étage, avec une petite chambre basée sur une plate de 8 x 8 tenons. On monte les murs, et on y installe un lit, une coiffeuse blanche avec son miroir, et quelques décorations murales dont un balai. Autant dire qu’il ne reste pas beaucoup de place pour y installer une minifig. On fixe cette chambre à la structure, puis on agrandit la toiture. On ajoute quelques fenêtres, puis on fixe quelques tiles au-dessus de tout ça pour recevoir le niveau supérieur.

Nous ajoutons un cadre brick-built au-dessus du premier étage, fixé sur des charnières de part et d’autre ce qui permettra à l’étage supérieur d’être légèrement incliné. 4 tenons permettront de le maintenir en place à la manière d’un bâtiment modulaire. Puis nous attaquons le deuxième étage à proprement parler. Il est basé sur une platede 8×16 tenons, sur laquelle on élève des murs de couleur tan surmontés des tuiles colorées habituelles. A ce stade, l’intérieur est par contre un peu vide : juste le “fauteuil tricoteur de Mme Weasley en train de tricoter un pull. Les baguettes qui servent habituellement aux sorciers sont ici habilement transformées en aiguilles.

On aménage une nouvelle chambre à l’étage supérieur, avec un lit, un poster et un escalier menant à l’extérieur. Les murs sont réalisés avec des briques SNOT couvertes de tiles pour donner un aspect “bois”. On construit également deux grandes fenêtres avant de fixer le plancher du niveau supérieur. On construit ensuite un grand lit qui prend place dans la chambre construite à l’étape précédente, avant de terminer cette étape par l’aménagement sommaire du petit poste d’observation extérieur.

Nous attaquons alors le 7ème et dernier sachet de pièces, et le moins que l’on puisse dire c’est que l’on ne s’est pas ennuyé une seule seconde. On s’occupe de la dernière toiture, composée comme les autres de tuiles colorées, et on ajoute également une couverture sur le poste d’observation. Quelques fenêtres, deux cheminées, et nous en avons terminé. On fixe alors l’ensemble au reste de la maison.

On termine la construction du set avec quelques flammes (dont deux mobiles) fixées sur une plate pour rejouer la scène où Harry et Ginny passent au travers des flammes. Mouais, pour le coup c’était dispensable.

Verdict

Bon alors, est-ce que ce set “combine le jeu de rôle imaginatif autour d’une maison à construire et l’une des scènes les plus dramatiques de toute la saga Harry Potter” comme le promet le descriptif officiel ? Et bien plutôt oui, la jouabilité étant très intéressante sous plusieurs aspects. LEGO nous propose ici une maison ouverte d’un côté, qui permet donc l’accès aux différentes pièces facilement. Toutes ces pièces sont richement aménagées, parfois même un peu trop : l’espace restant pour y placer une minifig est assez restreint. Cette remarque est surtout valable pour les étages supérieurs avec les chambres.

On pourrait croire l’accès au rez-de-chaussée un peu difficile de par sa largeur mais il n’en est rien. Le designer a en effet eu la bonne idée de permettre son ouverture, sur des charnières, par les deux côtés. On retrouve ainsi d’un côté le salon avec un canapé et la cheminée, et de l’autre une cuisine / salle à manger débordant d’accessoires divers et variés. Côté jouabilité, on appréciera également la principale fonctionnalité du rez-de-chaussée : la cheminée. Cheminée qui passe de flammes oranges à des flammes vertes, par l’intermédiaire d’une molette située sur l’extérieur de la maison. Simulant ainsi l’utilisation par les personnages de la “poudre de cheminette” qui leur permet de voyager.

Je passerai sous silence les quelques flammes fixées sur une plate afin que Harry puisse les traverser en sautant, comme dans le film. C’est (très) moyennement réalisé, et je pense que cet élément était très loin d’être indispensable. Tout cela sent un peu le truc rajouté au dernier moment, pour renforcer la référence à la scène du film ou le Terrier des Weasley est attaqué par les Mangemorts.

Seul petit regret relatif à l’intégration de la fonctionnalité de la cheminée : un axe Technic traverse le salon et il aurait mérité d’être mieux dissimulé. Mais c’est à mon goût le seul élément de design qui soit gênant : tout le reste est vraiment très bien réalisé. On pourra juger l’aspect coloré un peu “déplacé” par rapport à la maison vue dans le film, mais rappelons-nous qu’il s’agit d’un jouet. La forme biscornue de la maison, ses toitures inégales et ses éléments qui semblent avoir été posés les uns au-dessus des autres – c’est franchement réussi. Comme je le disais un peu plus haut, l’intérieur est également sublime, au détriment de l’espace disponible notamment dans les chambres. Mais sur un aspect purement design, il n’y a rien à dire.

LEGO nous propose 8 minifigs pour accompagner ce set. Si la sélection est plutôt pertinente, j’aurais quand même aimé en trouver une neuvième : Remus Lupin manque cruellement à l’appel. Elles sont globalement bien réalisées, et 6 d’entre elles sont inédites. Mais la machine à tampographier les pantalons devait être en panne : seul Fenrir Greyback y a droit. Autre petit regret, la tenue des personnages ne semble pas, pour certains, correspondre à celle qu’ils portent à cet instant du film. L’exemple le plus flagrant étant sans doute Ginny Weasley, qui s’échappe de la maison en robe de chambre et qui porte ici un pull vert.

J’ai vraiment pris du plaisir à construire ce set, on ne voit vraiment pas passer les 3 petites heures nécessaires à son assemblage. Les étapes sont variées, alternant murs, mobilier et toiture, le tout ponctué de “techniques” de construction intéressante. Mention spéciale pour la réalisation de la bibliothèque au rez-de-chaussée, et pour la manière d’incliner la partie haute de la maison tout en garantissant sa stabilité. Je suis (presque) prêt à pardonner les autocollants, relativement faciles à appliquer ici.

Alors 109,99 €, pour 1047 pièces… oui, ça reste un peu cher. Notez d’ailleurs que ce produit est exclusif à certaines enseignes. En France, PicWicToys le propose au prix de 99,99 €, ça fait toujours 10 € de gagnés par rapport au prix de la boutique officielle LEGO.

Mais il faut relativiser car on trouve, par exemple, 6 minifigs exclusives que les collectionneurs devraient apprécier. L’inventaire présente en revanche assez peu de pièces rares. Il faut relativiser aussi ce prix en observant le produit fini qui ne souffre de quasiment aucun défaut. Ce n’est pas parfait, mais c’est vraiment de très bonne facture. Donc est-ce que ce produit vaut les 109,99 € demandés par LEGO ? J’aurais tendance à dire que oui.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse ou encore chez PicWicToys. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Minifigs
Jouabilité
Bonne affaire
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Tonyz

J’aime beaucoup cette version du Terrier des Weasley, très réussi avec un bon rapport entre construction et jouabilité. J’ai évité de me plonger dans la gamme, mais c’est un set qui pourrait faire partir des exceptions.

Julien

Review très détaillée et bien illustrée comme d’habitude, c’est un plaisir de te lire. Coïncidence, je suis en train de le monter et effectivement c’est un vrai plaisir de montage, très dense, compact. Tout l’espace est optimisé, si seulement les modulars en faisaient de même. Pourquoi pas en partant de quelques plates comme base plutôt qu’une baseplate 32×32 où souvent l’espace arrière est laissé au dépourvu, on se concentre sur les façades extérieures. Ici la surface de base étant réduite on peut se permettre de tout optimiser. Les minifigs sont de bonne facture, la diversité et palette de couleur est… Lire la suite »

Cuzion

Merci pour la review et comme toi, je trouve ce set très réussi autant sur le design que sur le nombre de minifigurines et la jouabilité semble bien au rendez-vous.
Les couleurs vont bien à cette maison même si l’on dérive un peu de celle vu dans la saga.
Par contre, je serai toujours contre l’utilisation d’autocollants transparents à poser sur des surfaces elles-mêmes transparentes mais bon, je ferai avec (pas le choix ;-)).

Gryffondor15

Dommage qu’il n’y ai pas Remus Lupin😓 (mon personnage préféré), mais bon. Étant un grand fan d’Harry Potter, je crois que ce set finira peut-être un jour dans ma collection…

Last edited 6 jours il y a by Gryffondor15
Elvis

Je ne suis pas un expert en Harry Potter (je n’ai jamais vu la saga cinématographique…) mais le set a l’air sympa pour le prix demandé.
Ça devrait faire le bonheur des collectionneurs de la gamme 😉

Legonoblois

Mon préféré de la gamme 2020 ! De belles figurines, des jolies détails jusqu’au couette des lits. De même, les couleurs nous sortent un peu de l’habituel chez Harry Potter.

Merci pour la présentation.