C’est reparti pour le test d’un set de la gamme LEGO Speed Champions, et après Lotus c’est une autre marque britannique qui est mise à l’honneur – cette fois-ci dans un « double pack » Découvrons ensemble le set 76910 Aston Martin Valkyrie AMR Pro and Aston Martin Vantage GT3.

Informations principales :

  • numéro de set : 76910
  • année de sortie : 2022
  • nombre de pièces : 592
  • prix sur le [email protected] : 39,99 €
  • nombre d’étapes de construction :
    • Aston Martin Valkyrie AMR Pro : 112
    • Aston Martin Vantage GT3 : 93
  • temps de construction : 2 heures
  • difficulté : moyenne (autocollants)

Avant de passer au test à proprement parler, comme d’habitude un petit résumé concernant les véhicules représentés.

L’Aston Martin Valkyrie AMR Pro est une déclinaison « extrême » dédiée à la piste de la Valkyrie de route. Son moteur V12 atmosphérique de 6,5 litres fabriqué par Cosworth atteint un régime de 11 000 tr/min, et développe 986 chevaux.

source : astonmartin.com

L’Aston Martin Vantage GT3 est une voiture de compétition développée par Prodrive pour Aston Martin Racing. La voiture répond à la réglementation technique du Groupe GT3, et son V8 de 4 litres développe 530 chevaux.

source : motor1.com

Boîte et inventaire

Sur la face avant de la boîte, les deux voitures se livrent à une course effrénée sur un circuit automobile. Le logo de la marque anglaise trône en bonne place, dans le coin supérieur droit. Au dos, on les voit depuis l’arrière au soleil couchant. Deux vignettes nous montrent quelques détails, et deux autres sont des photos des vrais bolides.

À l’intérieur, nous trouvons 4 sachets de pièces numérotés, deux notices d’instructions (100 et 80 pages) et deux planches d’autocollants (16 et 28 stickers).

Le set est en vente depuis peu, et son inventaire complet vient donc d’être publié. L’occasion pour moi de vous présenter le tableau récapitulatif des pièces spécifiques ou rares, et il est particulièrement long pour un set de cette (petite) taille !

nombre image nom couleur nombre de sets
4 FLAT TILE 2X2, ROUND, NO. 1232 Black 1
1 ROTORBLAD 8M Bright Red 1
1 LEFT PLATE 2X4, DEG. 27 Bright Yellowish Green 1
1 RIGHT PLATE 2X4, DEG. 27 Bright Yellowish Green 1
1 BRICK 2X3, OUTSIDE BOW, LEFT Bright Yellowish Green 1
1 BRICK 2X3, OUTSIDE BOW, RIGHT Bright Yellowish Green 1
1 BRICK 2X3, OUTSIDE BOW, LEFT, NO. 2 Bright Yellowish Green 1
1 BRICK 2X3, OUTSIDE BOW, RIGHT, NO. 2 Bright Yellowish Green 1
4 HINGE PLATE 1X2, NO. 2 Bright Yellowish Green 1
1 PLATE 1X2, NO. 2 Dark Stone Grey 1
1 BRICK 2X3, OUTSIDE BOW, LEFT, NO. 1 Dark Stone Grey 1
1 BRICK 2X3, OUTSIDE BOW, RIGHT, NO. 1 Dark Stone Grey 1
1 WINDSCREEN 6X6X1,1/3, NO. 8 Transparent Brown 1
1 WINDSCREEN 6X7X1 1/3, NO. 1 Transparent Brown 1
2 PLATE 1X1, W/ TOOTH Transparent Red 1
2 PLATE 2X2, 1/4 CIRCLE, W/ CUT OUT Bright Yellow 2
4 MUDGUARD 2X4X2, NO. 1 Dark Stone Grey 2
2 PLATE 2X1 W/HOLDER,VERTICAL Transparent 2
2 PLATE 1X2 W/ HOLDER Brick Yellow 3
4 PLATE 1X5 Bright Red 3

Les minifigs

Parité oblige, nous avons une femme et un homme à mettre aux commandes des deux engins. Et les deux combinaisons aux couleurs de la firme de Gaydon et d’AMR (pour Aston Martin Racing) sont absolument superbes. Elles se « répondent » l’une à l’autre, la première étant à dominante grise avec des touches de vert, et la seconde l’inverse.Le petit truc « fun » en plus, c’est qu’on installe la pilote et sa combinaison grise aux commandes de la voiture verte, et le pilote à la combinaison verte aux commandes de la voiture grise. On pourra évidemment faire l’inverse, mais c’est ce que suggèrent les instructions.

Les tampographies se prolongent sur les hanches et les jambes, on regrettera ici un alignement imparfait des éléments. Comme c’est désormais la norme, les minifigs sont livrées avec une coiffure et un casque. Je me répète de mes tests précédents, mais je trouve que des casques aux couleurs des différents constructeurs seraient une vraie bonne idée.

La construction

Aston Martin Valkyrie AMR Pro

Le déballage des pièces de cette première voiture est assez surprenant : aucune pièce de châssis ne figure dans l’inventaire. Au lieu de cela, on trouve 4 essieux… Et pour cause : cette première voiture est sensiblement plus longue (tout comme son homologue de la « vraie vie ») qu’une supercar « classique ». Et les deux essieux complémentaires servent ici précisément à constituer un châssis plus long que d’habitude. Ils sont installés dans le sens de la longueur, et solidarisés à la structure avec des éléments Technic.

On s’intéresse d’abord à l’arrière, où le designer emploie des bougies en guise de pots d’échappement comme dans le set 76906 Ferrari 512 M dont je vous parlais il y a quelques jours. L’aileron aux formes complexes est obtenu par une juxtaposition d’éléments courbes – et ce sont des stickers qui achèvent de lui donner son look définitif. Le reste de l’arrière est, pour le moment, assez « plat ».

Le sachet de pièces suivant commence avec l’installation de l’élément qui donne à la voiture son look si particulier : son aileron central. Il s’agit ici d’une pale d’hélicoptère, décorée de deux autocollants et fixée à la structure par des éléments Technic. On construit un petit sous-ensemble qui forme la lunette arrière et qui vient s’attacher au-dessus, masquant alors la fixation de cet aileron. On retourne alors la voiture pour y fixer quelques tiles « à l’envers » et former le liseré rouge visible ci-dessous. Pour une fois que ce liseré n’est pas obtenu à l’aide d’autocollants, c’est appréciable. On complète les côtés de l’habitacle, puis on passe sur l’avant.

Avant qui est assemblé à part, et qui fait appel à quelques techniques intéressantes. Remarquez par exemple les portes constituant l’entrée d’air au niveau de la calandre. Deux petits ailerons sont clipsés sur les côtés, et les phares sont tampographiées sur les nouvelles slopes tronquées introduites avec cette génération 2022 de la gamme LEGO Speed Champions. On attache alors le tout avec deux pins au reste de la voiture.

Deux sous-ensembles, articulés sur des charnières, sont alors installés sur les côtés et parviennent à reproduire plutôt fidèlement les courbes « rentrantes » de la voiture à cet endroit. On installe les 4 roues, puis la nouvelle verrière plate exclusive, pour le moment, à ce modèle. Elle fait la même hauteur que celle utilisée habituellement, mais est plus longue d’un tenon (et plus arrondie). Le manuel d’instructions se termine de manière originale : il nous explique comment installer la pilote aux commandes, en décalant légèrement les côtés de l’habitacle sur leurs charnières.

 

Aston Martin Vantage GT3

Cette seconde voiture utilise le châssis habituel de la gamme LEGO Speed Champions. On installe l’essieu arrière, puis les bas de caisse qui sont ici formés de panels couverts d’autocollants – pas spécialement faciles à appliquer au demeurant. Un sous-ensemble formé de panels (eux aussi couverts d’autocollants) est installé en partie basse à l’arrière du bolide.

Les étapes qui suivent sont un vrai morceau de bravoure. On remarquera pour commencer la petite plate de 2×1 tenons, tampographiée du logo de la marque. Au-dessus, et sur toute la largeur de la voiture, des pièces rouges translucides forment les optiques. Et au-dessus de ces dernières, le designer nous propose un panel à plat en partie centrale, et deux petits sous-assemblages clipsés dans la structure qui viennent positionner deux cheese slopes en sens inverse de celles formant les feux. C’est superbement réalisé.

La lunette arrière est, pour sa part, fixée sur des clips pour obtenir l’angle désiré. On termine cette étape en ajoutant le second essieu et en aménageant, sommairement, l’intérieur du cockpit.

On continue avec les flancs de la voiture, décorés d’autocollants et disposant de petits rétroviseurs verts. On s’intéresse ensuite logiquement à l’avant de la machine. On s’attaque à un sous-ensemble qui, en partie basse, utilise des cornes vertes pour donner à la calandre sa forme caractéristique. Le reste de l’assemblage est alors plutôt simple et consiste en une superposition de plates et tiles variées… et d’autocollants. On utilise les même pièces que pour sa comparse pour la réalisation des phares. On termine avec l’aileron aux couleurs d’Aston Martin Racing, les 4 roues, et la verrière vue et revue dans la gamme tampographiée pour l’occasion.

Verdict

Je ne cesse de le répéter, mais là c’est particulièrement flagrant sur l’Aston Martin Vantage GT3 : la différence de teinte entre les autocollants et les pièces qu’ils recouvrent est vraiment trop visible. Et LEGO doit retoucher lourdement les visuels officiels pour masquer ce défaut récurrent. Ici, les autocollants sont clairement trop bleus… et c’est moche.

L’autre voiture n’est pas épargnée, mais elle souffre également d’un autre problème. La couleur lime utilisée est, on le sait surtout depuis la sortie de l’énorme 42115 Lamborghini Sián FKP 37, particulièrement sujette aux différences de couleurs entre éléments. Et notre petite voiture ne fait pas exception à la règle – c’est particulièrement visible sur la « tranche », sur le côté du cockpit.

Ces différences de teintes sont particulièrement dommageables puisque, pour le reste, c’est franchement pas mal. À commencer par l’expérience de construction proposée, vous vous en êtes rendus compte à la lecture du chapitre précédent. Si cette gamme LEGO Speed Champions tend à nous proposer, encore et toujours, des techniques de construction plus intéressantes les unes que les autres, notre modèle pousse cet aspect encore plus loin que d’habitude. C’est sans doute l’un des meilleurs modèles de cette gamme qu’il m’ait été donné de construire de ce point de vue.

En termes de design et vue la complexité de l’exercice (surtout pour la Valkyrie AMR Pro), le set se défend plutôt bien. S’il était difficile de reproduire à la perfection les courbes des machines, l’utilisation intensive de charnières, clips et autres éléments « exotiques » offre un résultat plutôt convaincant. LEGO s’est enfin décidé à proposer une nouvelle verrière dans la gamme, et c’est la Valkyrie qui en hérite. Et elle n’est pas pour rien dans la réussite du design. La forme courbe de l’habitacle est également reproduite de manière intelligente, mettant à profit quelques charnières pour obtenir la forme désirée.

Mention spéciale également pour l’arrière de la Vantage GT3. Si c’était un régal à monter, le résultat l’est tout autant. Cette deuxième voiture utilise en revanche la verrière vue et revue dans la gamme, faisant que les supercars ont parfois tendance à se ressembler. Et, de profil, il faut admettre que cette voiture ne fait pas exception à la règle. Côté avant, les formes du capot sont intéressantes, et la calandre utilise habilement des panels et des cornes verts pour souligner les formes.

Pour piloter ces deux bolides, LEGO nous propose deux minifigs également très réussies. Leurs combinaisons sont joliment détaillées, même si on pourra regretter un léger décalage d’alignement entre les motifs du torse et ceux des jambes.

Enfin, pour terminer sur des considérations « budgétaires », ce set est fidèle à ce qui se fait dans la gamme depuis le passage à 8 tenons de large : 20 € par voiture, soit 40 € les deux. L’inventaire est ici particulièrement généreux (592 pièces), et la liste des éléments spécifiques ou rares est assez impressionnante pour un set de cette taille. Le prix demandé par LEGO me semble donc tout à fait honnête.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse, ou encore chez Amazon ou à la Fnac. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Minifigs
Jouabilité
Bonne affaire
Deux jolies voitures, au design réussi mais malheureusement terni par des différences de teinte entre les différents éléments de la carrosserie.aston-martin-valkyrie-amr-pro-and-aston-martin-vantage-gt3-lego-speed-champions-76910-review
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
jerome30520

Très bonne review. Encore un Speed Champions de réussi

Thomas Lego

Merci pour ta review !
Très belle ensemble de véhicule, je trouve que lego a fait du bon boulot ! La Vantage est réussie. Pour ce qui est da la Valkyrie, je fais la même réflexion que Elvis, elle est vraiment posée au ras-du-sol.

Cuzion

Merci pour ta review. A la vue de tes photos et suite à ma lecture, j’attendrai de me rendre compte pour les soucis de couleurs mais je trouve que ces deux bolides sont réussis, surtout la Valkyrie qui sort un peu de la gamme Speed Champions.

Le Tonyz

La Vantage est assez réussie, l’exercie est plus compliqué pour la Valkyrie, même si elle ne démérite pas. Dommage ces différences de couleurs lime… j’aime beaucoup les tenues des deux pilotes !

Elvis

J’aime bien le rendu de ces deux véhicules
Et la Valkyrie avec ses bas de caisse rouge est vraiment posée au raz du sol 😲

tonio_sport

Agréablement surpris par la valkyrie ; mais l’autre, comme tu le soulignes une nième supercar ; dommage de les avoir réunis pour notre portefeuille. Personnellement j’attendrais comme l’année dernière les 50% en tickets leclerc en fin d’année.