Il est temps de parler du premier modular à avoir droit à sa review sur Brickonaute, et il ne s’agit pas du plus petit d’entre eux. Non, c’est le set sorti par Lego à l’occasion des 10 ans de cette gamme, la Place de l’Assemblée ou, pour les puristes, le set 10255 – Assembly Square.

Informations principales :

Commençons par le commencement. Rien que la boîte du set en elle-même est imposante, pour contenir les plus de 4000 pièces du set. Ceux-ci sont séparés en sachets numérotés de 1 à 6, comme autant d’étapes de construction principales. La taille du manuel d’instructions est en conséquence.

La première série de sachets est dédiée à la réalisation de la plaque de base destinée à recevoir les différents bâtiments. Tout commence par le tri des pièces, et c’est à ce moment que l’on se rend compte de la richesse de l’inventaire du set. On réalise ainsi le sol des futurs fleuriste, café et pâtisserie. On réalise également une partie de la fontaine qui trône au centre de notre place. On a notamment à notre disposition, afin de réaliser le “pavage” des différentes zones, des pièces qui présentent un pan coupé “Tile, Modified 2 x 2 Corner with Cut Corner – Facet“, ces pièces permettent de trancher avec les habituels coins à angle droit que l’on retrouve sur tous les pavages Lego. Ces pièces sont utilisées notamment autour de la fontaine, au centre de la place. On réalise également lors de cette étape une poussette. Seul regret à  ce stade, la poussette ne roule pas du fait de sa conception.

Après cette première étape d’assemblage du “sol”, il faut avouer un peu rébarbative, nous entrons dans le vif du sujet avec l’assemblage de la série de sachets numérotée 2, qui correspond à la pâtisserie et au fleuriste situés au rez-de-chaussée. On commence d’ailleurs par les 2 minifigurines du pâtissier et de la fleuriste. Visage de base, et décors assez simples pour les vêtements, avec un pantalon monochrome. Le pâtissier vient évidemment avec sa toque.

L’assemblage se fait par “strates”, comme d’habitude pour la construction de bâtiments. On assemble également l’intérieur des bâtiments, qui présente un luxe de détails, qui fait vraiment le point fort de cette gamme Modular. On retrouve ainsi chez la fleuriste le comptoir avec la caisse enregistreuse, les bouquets de fleurs, le perroquet sur son perchoir et les fleurs devant le bâtiment. Chez le pâtissier, on a le droit au four avec les tartelettes (et un petit système bien pensé qui permet de les faire sortir en ouvrant le four),le présentoir avec les pâtisseries dans une étagère, mais également dans le comptoir vitré, ainsi qu’un grand gâteau qu’on pourrait imaginer être celui concocté à l’occasion d’un mariage.

On assemble ensuite l’enveloppe extérieure des bâtiments. On notera la vitrine du pâtissier, réalisée à partir d’éléments vitrés assemblés en “chaîne” les uns aux autres qui sont du plus bel effet. la vitrine du fleuriste est quant à elle plus simple, à base de cadres et d’éléments transparents. On construit également le store du pâtissier, à base de dark blue, arborant un bretzel en guise d’enseigne. Un escalier, présent dans la pâtisserie et passant au dessus du four, permet de déboucher sur l’extérieur à mi-hauteur sur un escalier qui mène au niveau supérieur. C’est ainsi que s’achève cette deuxième étape de construction.

La troisième étape démarre également par l’assemblage d’une minifigurine, correspondant cette fois à l’employée du café que nous allons assembler. Encore une fois plutôt basique, on note cependant la tampographie des jambes au contraire des deux précédentes. On trouve également un chien, qui prendra plus tard place sur une des chaises du café 😉

Pour illustrer l’inventaire d’une richesse inouïe de ce set, juste une petite photo illustrant les différents teintes de vert, trouvées dans cette étape uniquement.

Nous assemblons donc ici la dernière partie du rez-de-chaussée, le troisième bâtiment : le café. Encore une fois, il regorge de détails : le canapé vert olive, la table avec le café et les mets, le comptoir coloré, la caisse enregistreuse, la machine à café, les meubles divers et variés… C’est vraiment un régal à construire, avec des petits détails dans tous les coins.

On assemble ensuite l’enseigne, vraiment très réussie, représentant une tasse de café fumante, ainsi que la partie haute du fleuriste et son enseigne également, représentant deux fleurs rouges l’une au dessus de l’autre. On construit le store jaune et blanc du café, et les différentes tiles en ligjht bluish gray, qui sont destinées à recevoir les niveaux supérieurs. Un autre élément remarquable, existant également dans l’entrée du pâtissier : la porte est orientée à 45 degrés par rapport au mur, ici grâce à une petite turntable. L’arrière est traité de manière assez “basique”, avec quelques fenêtres, portes et un peu d’habillage à base de verdure.

Quatrième série de sachets pour une quatrième grande étape, qui démarre comme les deux précédentes par l’assemblage de deux minifigurines, ici le dentiste et le photographe qui prendront place au premier étage de notre ensemble. Petite fantaisie : la moustache et le béret du photographe sont plutôt sympathiques.

On commence par assembler une plaque de base aux dimensions correspondant au fleuriste et au pâtissier réunis, qui vont donc accueillir le cabinet du dentiste et le studio du photographe. C’est par ce dernier que commence l’aménagement de l’intérieur, avec encore une fois des détails à n’en plus finir. La pièce maîtresse est sans doute le fauteuil du dentiste avec son équipement et son éclairage, mais on retrouve également le comptoir, le présentoir avec les journaux, le lavabo, le meuble de rangement ou encore une plante. Un escalier extérieur mène vers le niveau supérieur. L’extérieur n’est pas en reste, à base de tiles 1×2 en medium dark flesh sur un fond couleur sable. Détail croustillant, une des vitres donnant sur l’extérieur porte la mention “Dentist”, mais également “Prevent Yellowing”, problème récurrent chez les fans de Lego 😉

On continue avec le studio du photographe avec, bien évidemment, son appareil photo sur son trépied. Les murs sont ici en sand green avec quelques fleurs sur les appuis de fenêtre en guise de décoration. On remarque également les fenêtres en deux parties, l’une transparente, l’autre avec un rideau blanc en partie haute. On termine cette étape par l’assemblage du tout sur le rez-de-chaussée.

Rebelote pour l’étape suivante, avec encore deux minifigurines, représentant cette fois une danseuse avec son tutu, et un vendeur pour le magasin de musique. Traitement assez simple également, visages basiques et jambes monochromes.

Nous allons ici assembler deux étages venant au dessus du café présent au rez-de-chaussée. Détail très intéressant ici, qui se répète d’ailleurs jusqu’au toit : l’escalier intérieur avec la trémie qui permet de monter ou descendre entre les différents niveaux. On commence donc par l’assemblage du magasin de musique, avec… ses instruments : deux guitares au mur, un saxophone sur son support et une batterie, mais également le comptoir du magasin avec sa caisse enregistreuse, et l’escalier menant au niveau supérieur.

On continue donc avec l’assemblage du niveau qui viendra se situer juste au dessus du magasin de musique. Celui-ci abrite une salle de répétition pour la danseuse, avec sa barre, son miroir et son piano. La base est exactement la même que celle précédemment construite. Détail notable, le miroir est un “vrai” miroir, qui réfléchit ce qui l’entoure, et donc notre danseuse qui vient s’exercer devant ce dernier. On vient assembler à ce niveau un balcon avec une porte donnant sur l’extérieur et un garde-corps. L’intérieur comprend encore une fois un escalier, menant cette fois-ci vers le toit. La façade est en sand blue, avec des stries, apportant un contraste intéressant vis-à-vis des fenêtres blanches et de l’extérieur du studio du photographe en sand green.

La fin de cette étape voit l’assemblage du toit, en dark bluish gray, et le pourtour  blanc ouvragé. Il comprend également une trappe qui donne sur la salle de répétition de la danseuse, et une verrière. C’est ainsi que s’achève cette avant-dernière étape de construction.

On attaque donc enfin la sixième et dernière série de sachets numérotés qui, comme les précédentes, comprend l’assemblage de 2 minifigurines : un bébé, et une autre qu’on peut imaginer être sa mère.

Vient donc ensuite l’assemblage du deuxième étage, cette fois au dessus de la partie dentiste – photographe. On construit tout d’abord un appartement ou l’on retrouve notamment une tile tampographiée avec la boîte du Cafe Corner pour célébrer convenablement les 10 ans de la série.

L’extérieur de l’appartement est identique à celui du cabinet du dentiste. L’intérieur comprend, en plus de la tile précédente, un tapis, un canapé convertible en lit, un évier, un four avec ses accessoires, des toilettes… L’intérieur et vraiment très riche, en comparaison avec les niveaux précédemment assemblés (et notamment celui de la danseuse, plutôt pauvre comparativement).

L’autre partie de ce niveau est composé d’une terrasse semi-couverte, avec un barbecue et une couverture réalisée à l’aide de godets de pelleteuse Technic. On y retrouve également une table et quelques accessoires.

On va ensuite créer la toiture qui viendra prendre place au dessus de l’appartement. Elle est composée pour l’essentiel d’une partie plate en dark bluish gray entourée d’une partie blanche ouvragée, comme au dessus de la salle de répétition de la danseuse, mais également d’une “flèche” en dark blue qui vient donner un peu de hauteur à l’ensemble.

Après avoir assemblé ce dernier étage, on vient fignoler la place en elle-même, par la complétion de la fontaine à base de pièces en trans light blue et l’ajout de deux réverbères identiques à ceux que l’on peut trouver dans les autres sets de la gamme modular.

Conclusion :

On peut dire que Lego a frappé fort avec ce modèle célébrant les dix ans de la gamme. Le modèle final est donc composé de trois niveaux, chacun composé de trois pièces distinctes, et le sol de la place en lui-même est également traité de fort belle manière. On pourra regretter une finition inégale entre les différents intérieurs, une mention spéciale étant pour moi accordée à l’appartement du 2ème étage. Ce modèle est un vrai régal à construire, de par la richesse de son inventaire, de ses couleurs, de ses astuces de montage, de ses personnages (qu’on aurait peut-être aimés un peu plus travaillés dans un set de cette taille). Il enrichira de fort belle manière toute collection de bâtiments modulaires et ravira les constructeurs avec tout ses petits détails, cachés pour certains. Enfin bref, une franche réussite, et un must-have !

Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse, au prix de 259,99 €.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.