Si je devais établir un classement (très personnel) parmi les voitures mythiques qui me font rêver, nul doute que cette Ford Mustang Fastback de 1968 figurerait en bonne place. De plus, cela faisait bien longtemps que je ne vous avais pas proposé de review concernant la gamme LEGO Speed Champions, donc quand je suis tombé nez à nez en LEGO Store avec cette voiture (une nouveauté 2018), le choix s’est imposé de lui-même. Je vous propose donc de vous donner aujourd’hui mon avis sur le set 75884 – 1968 Ford Mustang Fastback.

Informations principales :

  • numéro de set : 75884
  • année de sortie : 2018
  • nombre de pièces : 183
  • prix sur le [email protected] : 14,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 53
  • temps de construction : 20 minutes
  • difficulté : facile (attention cependant à l’application des autocollants)

Les photos de cet article sont à retrouver en haute définition dans cet album Flickr

Comparateur de prix Amazon

EUR 14,99 EUR 11,61 EUR 11,99 EUR 15,99 EUR 12,14 £16.23

La boîte et son contenu

Petite boîte d’un format classique pour les voitures de la gamme Speed Champions vendues à l’unité. On y trouve sur l’avant la voiture avec le pilote à son bord, le tout sur ce qu’on imagine être une grande route désertique de l’ouest américain, à en juger par l’arrière plan. Le logo Ford se trouve en haut à droite, et le logo de la gamme est cette année de couleur grise. A noter que 2018 sera vraisemblablement la dernière année pour cette gamme.

Sur l’arrière, trois nouvelles vues du modèle LEGO : deux avec le pilote à côté, et une avec le pilote à son bord mais cette fois montrant l’arrière de la voiture. En bas à droite, on trouve une photo de la voiture réelle (ça fait rêver :D)

A l’intérieur, 3 sachets de pièces non numérotés, et le châssis de la voiture. On y trouve également la notice d’instructions (60 pages) pliée en deux, et une planche de stickers, comme d’habitude avec cette gamme.

L’inventaire

Quelques pièces rares sont tout de même à noter, malgré le fait qu’il s’agisse d’un “petit” set, premier bon point :

  • 4 Vehicle, Mudguard 4 x 2 1/2 x 2 1/3 with Arch Round, Solid Studs, and Rounded Legs en dark green exclusifs
  • 2 Tile 1 x 6 en dark green présents dans 2 sets
  • 1 Slope, Curved 2 x 1 No Studs with Stud Notch Left en dark green exclusif
  • 1 Slope, Curved 2 x 1 No Studs with Stud Notch Right en dark green exclusif
  • 2 Tile, Modified 2 x 2 with Bar and Stud with Stop Ring en light bluish gray, pas spécialement rares mais notables
  • 4 Wheel 18mm D. x 12mm with Axle Hole and Stud en pearl gold présents dans 2 sets
  • 1 Tile, Round 1 x 1 with Silver Horse with Black Border Pattern (Ford Mustang Logo) en light bluish gray exclusif

La minifig

Comme dans tous les sets de la gamme LEGO Speed Champions, on trouve le pilote (et mécanicien, si on choisit de lui donner la clé) qui peut prendre place au volant du bolide. Notre voiture datant de la fin des années 60, le pilote porte la tenue adéquate : sa combinaison est couleur tan, identique à celle qu’on retrouve dans le set 75881 – 2016 Ford GT & 1966 Ford GT40 (review à retrouver ici) pour le pilote de la Ford GT40 de 1966.
On trouve sur le torse deux bandes, une rouge et une bleue, et un petit logo Ford. Ces deux bandes se prolongent dans le dos, où l’on retrouve également un logo, plus grand. Sous son casque noir sans décoration particulière, notre pilote porte la barbe. Ce visage n’est pas spécialement rare, mais est joliment détaillé. Enfin, il dispose d’une clé plate en guise d’accessoire, pour le “transformer” en mécanicien.

La construction

Après avoir assemblé la minifig, on commence par construire l’accessoire fourni avec notre voiture : le panneau de chronométrage. Composé de 6 pièces, il va sans dire que c’est plutôt rapide. Le résultat est par ailleurs assez passable.

Passons à présent à la voiture. L’assemblage démarre par le châssis, composé pour l’essentiel de la grande pièce noire habituelle. On y ajoute quelques pièces couleur tan et light bluish gray avant de s’attaquer à l’arrière de la voiture. Après avoir construit les deux passages de roues, on ajoute grâce à des briques SNOT le logo Mustang, et des feux stop brick built composés de 3 round plates en trans red superposées. L’effort est appréciable, et le rendu plutôt réussi.

L’arrière terminé, on passe sur l’avant du bolide. Là encore, on ajoute les passages de roue avant de construire le bouclier avant et les phares, eux également brick built cette fois-ci simplement par des round tiles transparentes. C’est simple et efficace, et on apprécie encore une fois que LEGO n’ait pas choisi la solution de facilité des stickers. En revanche, le mustang de l’avant est bel et bien un autocollant… dommage. On passe ensuite à l’intérieur (un simple siège et un volant) avant d’habiller le capot avec le numéro 68 (année de sortie de la voiture), un logo LEGO (référence sympa) et un logo Ford. Deux bandes dorées habillent le tout dans le sens de la longueur, bandes que l’on retrouvera sur l’ensemble du véhicule.

Il est maintenant temps de construire les bas de caisse et la partie basse des portières. Point gênant ici, alors que les parties supérieure et inférieure de ces éléments sont constitués de briques, la partie centrale est une tile de 1×6 habillée d’un sticker, avec les désavantages que cela présente, en termes de décalage par rapport aux briques adjacentes, et de différence de couleur par rapport à ces dernières.

On habille ensuite les différents tenons restés apparents avec des tiles en dark green sur les côtés, et une partie centrale noire. La construction de la voiture se termine avec l’ajout du pare-brise, et les 4 roues avec leurs jantes en pearl gold. Tout le “dessus” de la voiture est couvert de stickers, qui ternissent quelque peu la qualité globale de ce modèle.

Verdict

Après le modèle 75871 – Ford Mustang GT sorti en 2016 (et dont la review est à retrouver ici), LEGO revisite cette fois-ci l’illustre ancêtre de ce premier modèle à la sauce Speed Champions. Et dans l’ensemble, hormis les écueils habituels (on ne cessera jamais assez de maudire ces stickers…), c’est une belle réussite. Les formes “musclées” de cette voiture mythique sont joliment reproduites, à une échelle qui n’autorise pas toutes les fantaisies. On évitera simplement de la regarder sous certains angles, toujours plutôt disgracieux, notamment face à l’avant. On notera  également l’effort de proposer des phares brick built, à l’avant comme à l’arrière. Pour ne rien gâcher, la minifig (bien que déjà vue) est également soignée, et on trouve dans la boîte quelques pièces spécifiques ou rares plutôt bienvenues.

Un bel ajout dans cette gamme qui permet, à moindre frais, de s’offrir une jolie collection de voitures mythiques. Pour la retrouver sur le [email protected], c’est à cette adresse que ça se passe !

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une idée sur ce set. N’hésitez pas à partager votre point de vue dans les commentaires ! Et si vous avez quelques minutes pour compléter l’enquête lecteurs (qui vous permet de gagner le set 31079 – Sunshine Surfer Van jusqu’à fin avril) je vous en serais très reconnaissant, et c’est à cette adresse que ça se passe 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.