Alors que la sortie officielle des nouveaux produits tirés du film Jurassic World: Fallen Kingdom est attendue pour demain, lundi 16 Avril, j’ai réussi à me procurer avec un peu d’avance le set 41614 – Owen & Blue. Il s’agit d’un “duo pack” de la gamme LEGO BrickHeadz, premier du genre à faire son apparition en Europe (le set 41489 – Rey & Kylo Ren n’a en effet pas traversé l’atlantique). Mais c’est également le premier set de cette gamme à nous proposer autre chose qu’un humain (ou humanoïde, c’est selon). Et personnellement, j’adore toute la saga Jurassic Park depuis ses débuts. Je ne pouvais donc pas passer à côté de cette nouveauté !

Informations principales :

  • numéro de set : 41614
  • année de sortie : 2018
  • nombre de pièces : 234
  • prix sur le [email protected] : 19,99 €
  • nombre d’étapes : 37 pour Owen, 35 pour Blue
  • temps de construction : 30 minutes
  • difficulté : facile

La boîte et son contenu

La boîte est environ deux fois plus imposante (logique) que celles que l’on trouve pour les BrickHeadz vendues à l’unité, bien que légèrement moins épaisse mais un peu plus haute. L’avant nous présente nos deux BrickHeadz, Owen (incarné par Chris Pratt) et le vélociraptor Blue. Owen est présenté de face, tandis que Blue est vu de trois quarts (on comprendra pourquoi plus tard). Elles sont placées devant un fond orange pétant, avec quelques particules, comme si un incendie se situait juste derrière elles. Le logo Jurassic World est en bas à gauche, tandis qu’on retrouve les noms des protagonistes sur la partie basse, ainsi que leur numéro dans la gamme LEGO BrickHeadz : 47 pour Owen, et 48 pour Blue.

Une fois n’est pas coutume, les deux personnages sont présentés de profil sur l’arrière de la boîte, sur le même fond que précédemment. Ils y sont également représentés au dessus de leur socle. Enfin, on trouve sur le côté de la boîte Chris Pratt et le Vélociraptor Blue en photo, au dessus du logo Jurassic World. A l’intérieur, nous avons deux sachets de pièces numérotés, un par personnage, et deux notices d’instructions (de 36 et 40 pages).

L’inventaire

L’inventaire officiel n’a pas encore été publié par LEGO, c’est pourquoi il va m’être difficile de vous présenter les différentes pièces rares en détail. On notera néanmoins la présence de quelques pièces tampographiées, comme d’habitude :

  • Le torse d’Owen, avec une chemise bleue et une ceinture, laissant apparaître la peau sur le haut du torse
  • Deux briques 1×1 en reddish brown, tampographiées d’une poche
  • Deux briques 1×4 en sand green, pour les flancs du vélociraptor
  • Deux tiles 1×3 en sand green, avec les dents de Blue

Parmi les pièces rares par leur couleur, on trouvera une jolie sélection de pièces en sand blue, medium dark flesh, sand green et dark green qui valent le détour.

La construction

Vous choisirez l’ordre de construction comme bon vous semble, puisque les pièces sont séparées dans deux sachets numérotés, un par protagoniste.

Owen

Construction standard pour Owen, qui démarre par l’assemblage du torse, sur lequel on trouve les poches et le torse tampographiés. Aucune décoration en revanche sur le dos, et les bras sont constitués des 3 pièces habituelles. Le torse assemblé, on s’attaque à la structure de la tête, également standard. Avant d’habiller celle-ci, l’ordre de construction classique est légèrement chamboulé puisqu’on construit les jambes. Petite fantaisie ici : une poche est ajoutée sur le côté, fixée à l’aide d’un bracket noir. Nous revenons ensuite à la tête. La face est très classique, couleur tan avec les yeux habituels de la gamme. On ajoute ensuite sur les côtés restants la chevelure d’Owen, joliment travaillée, couleur medium dark flesh. Reste à construire son pistolet tranquilisant (armé d’une petite seringue), et son socle sur une plate de 6×6 tenons.

Blue

C’est là que les choses deviennent réellement intéressantes : comment LEGO réussit-il à nous proposer autre chose qu’un humanoïde dans cette gamme ? On commence par le torse, basé sur une plate de 4×4 tenons, rien de fantastique jusque là. On y ajoute la queue du vélociraptor, composée de 4 pièces. Première variation par rapport aux habitude : un bracket 2×4 tenons et quelques slopes permettent de reproduire le torse bombé de la bestiole.

Vient alors l’assemblage de la structure de la tête. Elle est décalée d’un tenon vers l’avant, grâce à une brique disposée en porte-à-faux. Pour le reste c’est assez classique, elle fait également 4x4x4 tenons, et dispose d’une brique rose à l’intérieur. Avant d’habiller la tête, on assemble les pattes du dinosaure, basées sur une plate 1×3 tenons (légèrement plus longue que d’habitude, donc) et décalées vers l’arrière du corps grâce à une slope.

Il est temps d’habiller la tête de l’animal. Le forme oblongue caractéristique est retrouvée grâce à un bracket situé sous la tête, et à diverses slopes disposées sur l’avant. On termine la construction du dinosaure avec les côtés (où se trouvent les yeux) puis l’arrière de la tête (deux simples tiles en dark green). Ne reste plus qu’à assembler le socle, puis à y disposer Blue.

Verdict

Owen

Comme vous avez pu le lire plus haut, Owen n’apporte pas grand chose de vraiment nouveau, sa conception étant relativement basique. Néanmoins, elle reste tout de même très soignée, et fourmille de petits détails. Ainsi, la chemise ouverte avec la ceinture, la chevelure détaillée, la petite poche ajoutée sur la jambe droite ou encore le fusil tranquilisant sont autant d’éléments qui font d’Owen une BrickHeadz qui n’aura pas à rougir aux côtés de ses congénères.

Blue

C’est le premier animal à entrer dans la gamme (si l’on exclut les sets 40270 – Valentine’s Bee et 40271 – Easter Bunny, finalement assez “humains” dans leurs représentations), les attentes étaient donc justifiées à son encontre. L’expérience de construction est rafraîchissante, et le résultat est au rendez-vous. Quelques petits défauts subsistent, intrinsèques à la conception même des BrickHeadz : avec ses yeux situés sur le côté, le rendu est assez bizarre en le regardant de face. On préférera donc l’exposer de côté, ou de trois quarts. J’aurais également aimé y trouver légèrement plus de détails, le torse restant vierge, et avec des yeux différents caractéristiques des reptiles plutôt que ceux des humains. Pour le reste, Blue nous apporte son lot de “mignonitude”, avec un choix de couleurs avisé, et un niveau de détail satisfaisant.

Notre petit “couple” de BrickHeadz fait donc parfaitement la paire. Malgré quelques points perfectibles (personne n’est parfait, dit-on), ce set 41614 – Owen & Blue a tout à fait sa place dans votre collection, et nous apporte la preuve de la versatilité de la gamme LEGO BrickHeadz qui, je pense, n’a pas fini de nous étonner.

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une idée sur ce set. N’hésitez pas à partager votre point de vue dans les commentaires ! Et si vous avez quelques minutes pour compléter l’enquête lecteurs (qui vous permet de gagner le set 31079 – Sunshine Surfer Van jusqu’à fin avril) je vous en serais très reconnaissant, et c’est à cette adresse que ça se passe 😉

3 Commentaires

  1. J’ai pas encore ouvert ma boîte Go Brick Me mais en lisant cette review, surtout les visuels d’assemblage, je suis curieux de découvrir les techniques de construction. Il y a des choses sympas et de la variété dans cette gamme mais je crois que ce qui me dérange le plus c’est le côté carré (même si ici ou là des efforts sont faits pour introduite des courbes et du relief) et surtout les yeux… qui sont froids, inhumains, et restent invariables d’un modèle à l’autre.

    • La gamme LEGO BrickHeadz est l’une des plus clivantes à ce jour, on aime ou on n’aime pas, mais rarement de demi-mesure.
      Quelques modèles particuliers ont des yeux différents, mais c’est rare (Iron Man ou Lloyd par exemple).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.