Comme tous les ans, nous aurons droit en début d’année prochaine à une nouvelle collection de produits dans la gamme LEGO City. Sauf qu’en 2021, ce sera un peu différent : LEGO proposera un nouveau système de construction de rues “modulaires” visant à remplacer les plaques de routes traditionnelles.

Là où c’est intéressant, c’est que 4 sets LEGO City contiendront à la fois ces nouvelles routes, mais également des bâtiments / véhicules comme dans n’importe quel autre set. Comme cela pouvait être le cas il y a bien longtemps dans les gammes Town, Classic Space ou encore Pirates. Un cinquième set (60304 Road Plates – 19,99 €) est également prévu et ne contient, pour sa part, que ces nouvelles routes et quelques accessoires.

Mais trêve de bavardage : je vous propose aujourd’hui un premier coup d’oeil sur l’un de ces sets, la référence 60306 Shopping Street.

Informations principales :

Boîte et inventaire

Sur la face avant de la boîte au format allongé, nous retrouvons comme d’habitude une petite mise en scène de notre set avec un magasin de sport, une boulangerie et quelques agrès pour les sportifs. La route est incluse dans la boîte, comme nous le précise la vignette avec la mention “Road Plates Included”. Sur cette route, on retrouve une électricienne en intervention dans sa nacelle, un homme et son enfant à l’avant de son vélo, et une décapotable avec son chauffeur. Une autre mention dans le coin supérieur droit nous indique que les lampadaires brillent dans le noir.

Au dos de la boîte, on retrouve une seconde mise en scène et quelques vignettes zoomant sur certains détails. Une petite “bulle” avec la mention “Connect Your City” nous montre d’un peu plus près le nouveau système de routes modulaires et nous précise que ce set est prévu pour se connecter avec les autres, issus de la même gamme.

A l’intérieur, nous trouvons 5 sachets de pièces numérotés, et un sixième sans numéro. Ce dernier contient notamment quelques pièces du nouveau système de route modulaire. Nous avons également 5 (!) notices d’instructions, et une petite planche de 14 autocollants. A l’arrière de l’une des notices, LEGO nous présente également un quartier de ville reconstitué à l’aide de 4 sets contenant les nouvelles routes modulaires.

La lecture de l’inventaire ne m’a pas permis de relever de pièces particulièrement rares, à l’exception bien sûr du nouveau système de route. Je vous propose donc de le découvrir un peu plus en détails.

Le nouveau système de routes ‘modulaires’

Les éléments principaux de ce système modulaire sont des plaques de 16×16 tenons disposant de plusieurs réservations : 4 de dimensions 2×4 tenons, au milieu, et 8 de dimensions 1×4 tenons sur les bords. Suivant ce qu’on souhaite en faire, on insérera dans ces réservations des tiles tampographiées avec le marquage de la route, des ralentisseurs, des modules de skate-park ou des buts de street hockey… les possibilités sont nombreuses.

Ces réservations serviront également à relier les modules entre eux, en ajoutant une tile ou un autre élément à cheval sur deux modules – remarquez ici les ralentisseurs entre le passage piétons et les modules. On trouve en effet aussi dans ce set un “demi-module” de 8×16 tenons avec un passage piétons, une réservation centrale et 6 réservations sur les côtés.

Les réservations sur les modules sont trouées : il suffira de pousser sur l’élément inséré pour le sortir de son logement. LEGO nous propose une jolie variété d’élément tampographiés pour accompagner ce système avec dans ce set, en plus des lignes de marquage, des symboles de vélos pour matérialiser la piste cyclable ou un panneau de traversée piétonne. Aux deux extrémités de la rue, des grandes slopes spécialement conçues permettent de rattraper le niveau “zéro”.

Les modules font une épaisseur de 2 plates et sont donc plus épais que les plaques de routes traditionnelles. Et ces nouveaux modules sont également légèrement moins larges : il sera donc assez difficile de connecter les deux systèmes. Il restera cependant possible d’aménager différents quartiers et de créer des avenues plus larges par exemple, avec les anciennes plaques. Les modules mesurant ici 16×16 tenons, 4 modules suffisent donc à ‘remplir’ une plaque de 32×32 tenons.

Notre nouveau système sera donc compatible avec, par exemple, les bâtiments modulaires basés sur des baseplates de cette taille. Le trottoir se retrouvera par contre légèrement en contrebas, mais c’est également le cas des trottoirs du set qui nous intéresse aujourd’hui.

Je vais m’arrêter là pour cette partie – je consacrerai en début d’année prochaine un article un peu plus complet sur ce nouveau système, une fois que j’aurai assemblé les différents sets de la gamme.

Les minifigs

6 personnages très variés nous sont proposés afin d’amener un peu de vie dans notre rue. C’est globalement propre, mais plutôt simple dans la réalisation. Par exemple, un seul personnage dispose de jambes tampographiées : il s’agit du boulanger… et pour le coup je trouve le raccord avec le tablier un peu raté.

Au rang des éléments inédits, on a vite fait le tour : on ne notera que la tête du garçon. On pouvait s’en douter, c’est rarement le cas dans les sets LEGO City. Les visages sont tous réussis, néanmoins on regrettera qu’aucun personnage ne dispose d’expression secondaire. On appréciera une jolie variété, depuis le visage juvénile du garçon jusqu’à celui grisonnant de son grand-père, en passant par les lunettes de sécurité de la technicienne.

Pour les torses, c’est soigné mais on retrouve le même défaut rédhibitoire : les couleurs claires ternes lorsqu’elles sont tampographiées sur un fond foncé – ici le cou du grand-père. On devine les formes féminines de la sportive, la veste de la technicienne est superbement détaillée tout comme le tablier du boulanger / barista. Les 3 autres sont plus quelconques.

En bref, LEGO nous propose ici 6 minifigs très différentes qui, si elles ne sont pas inoubliables, auront le mérite de permettre de se raconter beaucoup d’histoires.

La construction

La décapotable

On commence la construction par la décapotable. Celle-ci se base sur un gros châssis (Wheel Bearing 6X10X1, W/ Mini Snap comprenant déjà les pins destinés à recevoir les roues. La construction est simple et quasi symétrique entre l’avant et l’arrière, à l’exception de l’habitacle. Une fois la caisse assemblée, on construit deux sous-ensembles qui se fixent sur des brackets à l’avant et à l’arrière. Remarquez ici les feux brick built et les sorties d’échappement, c’est simple mais le résultat est très convaincant.

La rue et le parc

L’étape suivante commence par l’assemblage d’un morceau de trottoir, et d’un micro-parc disposant d’un banc et de quelques agrès pour les sportifs. Côté trottoir, on ajoute une bouche incendie et un candélabre. La plate blanche de celui-ci est phosphorescente.

Nous nous occupons alors de construire notre portion de rue modulaire avec deux modules “principaux”, un demi-module avec un passage piétons, 4 slopes d’accès aux deux extrémités et un panneau de signalisation. Pour découvrir plus en détails ce système modulaire, je vous invite à (re)lire le chapitre “Boîte et inventaire” un peu plus haut.

La boulangerie

La construction de la boulangerie – ou plutôt de sa façade – est plutôt rapide. On commence par construire un petit comptoir avec une machine à café et une caisse enregistreuse, puis on assemble les murs et la vitrine avec sa porte d’entrée. On termine avec la partie supérieure : deux stores, une toiture verte et une enseigne avec un bretzel (un sticker). On achève alors l’aménagement intérieur avec une caisse contenant deux baguettes, et deux bretzels disposés près du comptoir.

Nous nous occupons ensuite de l’espace extérieur avec une petite terrasse, deux arceaux à vélos, une chaise et une table. On achève cette étape avec quelques tiles bleues pour la piste cyclable, et deux grises (dont une tampographiée) pour relier l’ensemble à la rue.

Le marchand de vélos

On commence ce sachet de pièces par la construction du tricycle avec son petite conteneur à l’avant, permettant d’emmener un passager ou ses provisions.

C’est le deuxième commerce de la rue. La construction commence par un pan de mur, une turntable avec un vélo, et une vitrine en forme de demi-cercle. On ajoute également, côté intérieur, un présentoir à casques de vélo, un éclairage phosphorescent, et un petit comptoir avec un ordinateur et un billet de banque. On construit une porte d’entrée, puis on s’occupe de la partie supérieure du bâtiment et de sa (belle) enseigne. Notez dans ce set la présence de 3 cadres de vélos (2 standards et un tout-terrain) dans des couleurs jusqu’ici inédites.

Il s’agit ici de deux petites montagnes, et d’un vélo tout-terrain clipsé devant la plus grande. On termine cette étape avec l’extérieur : quelques tiles pour prolonger la piste cyclable, et un candélabre phosphorescent.

Le camion de dépannage

Le camion n’est pas construit sur un châssis “préfabriqué” mais est basé sur une plate de 2×14 tenons qu’on vient élargir pour obtenir un véhicule de 6 tenons de large au total. Les premières étapes sont simples et consistent à construire le camion par “couches” successives, jusqu’aux portières et à la benne arrière.

On construit alors l’habitacle, et un sous-ensemble qui prend place à l’avant. Notez ici encore que tous les feux sont brick built. Le bras avec la nacelle est articulé sur deux charnières à cliquet mais n’est pas télescopique. On termine avec les 4 roues – et notre set est achevé au bout d’environ 1h30 d’assemblage.

Verdict

Un système modulaire bien pensé

Commençons ce verdict par le nouveau système de routes… qui a déjà fait couler beaucoup d’encre. Et qui est d’ailleurs un peu plus qu’un système de routes : remarquez ici que tous les bâtiments s’inscrivent dans les mêmes dimensions de 16×16 tenons (pour un module “complet”) ou 8×16 tenons (pour un demi-module, comme le passage piétons ou le petit parc). Grâce à cela, il suffit de juxtaposer les éléments pour obtenir un joli quartier et on pourra ainsi mixer sans aucun problème les différents sets pour se construire une petite ville digne de ce nom. On prendra soin tout de même, lors d’un éventuel transport, à séparer tous les modules : les tiles qui les lient entre eux ne permettent pas un assemblage très robuste.L’autre force de ce système, c’est justement sa modularité. Dans les réservations présentes sur les plaques de route, on insérera par exemple des tiles tampographiées pour créer le marquage, des ralentisseurs ou tout autre type d’accessoires. Les réservations présentes sur les côtés serviront pour leur part à connecter les éléments entre eux ou aux bâtiments / aux trottoirs. On peut parfaitement imaginer d’accoler plusieurs plaques pour créer une large avenue, par exemple.

L’inconvénient principal est en revanche la quasi-incompatibilité de ce système avec les anciennes plaques de routes. Les routes y sont plus larges, et nos modules sont plus épais. On pourra tout de même les mélanger dans une seule et même ville, à condition de créer des “quartiers” dédiés et n’utilisant qu’un seul type de plaques. Je terminerai ce premier volet de ma conclusion avec un dernier avantage de ce nouveau système : les routes sont présentes dans les même boîtes que les bâtiments (il existe également un set d’extension ne contenant que des routes) – comme ce fut le cas il y a bien longtemps maintenant ! Les acheteurs auront donc directement à leur disposition de quoi créer un ensemble cohérent, plutôt que quelques bâtiments sans lien les uns avec les autres.

Bref vous l’aurez compris : je trouve que ce nouveau système est une vraie bonne idée, même s’il risque d’obliger de nombreuses personnes à revoir la disposition des éléments constituant leur ville.

Je vous proposerai le moment venu, certainement en début d’année prochaine, un petit récapitulatif de ce nouveau système dans un article dédié.

Et le reste alors ?

Et bien nous sommes dans du très “classique” pour la gamme LEGO City : deux boutiques, trois véhicules, 6 minifigs et une énorme collection d’accessoires qui offriront des heures de jeu et permettront des mises en scène très variées. Petit “luxe” supplémentaire, certaines briques sont phosphorescentes : on apercevra ainsi les lampadaires dans le noir.

J’ai une préférence pour ma part pour le vendeur de vélos : l’enseigne, le plateau tournant dans la vitrine, le présentoir à casques… c’est vraiment très bien fait. La boulangerie est moins intéressante et ne présente qu’un très faible espace jouable de seulement 3 tenons de large à l’intérieur – ce qui limite également l’aménagement.

Les minifigs sont sympathiques mais pas inoubliables. Elles ont néanmoins le mérite d’être très différentes les unes des autres, depuis le boulanger à la vendeuse de vélos, en passant par le grand-père et la technicienne avec ses lunettes de sécurité. Une variété qui permet de s’inventer tout un tas d’histoires et d’apporter un peu de vie à notre ensemble.

Les 3 véhicules sont également très différents les uns des autres, qu’on parle du vélo, de la décapotable ou de la camionnette de dépannage avec sa nacelle. Et ils sont franchement réussis, avec de jolies formes en particulier pour la décapotable. Remarquez que tous les feux sont brick-built comme quoi, quand on veut on peut ! Là encore, cette variété de véhicules est un vrai bon point pour la jouabilité de l’ensemble.

La construction est plutôt simple, comme on pouvait s’y attendre avec un set dédié aux plus jeunes. Il sera tout à fait accessible à ces derniers, comme le précise la mention “6+” présente sur la boîte. Elle reste cependant très variée, et on ne s’ennuie pas lors de l’assemblage. On notera encore, comme trop souvent, un écart de teinte entre les autocollants et les pièces qu’ils recouvrent.

Le set sera proposé dès le 1er janvier prochain au prix de 69,99 € pour 533 pièces, ce qui semble de prime abord plutôt cher pour un produit de la gamme LEGO City. Je nuancerai ce jugement en considérant la présence dans l’inventaire d’éléments très spéciaux constituant le nouveau système de routes. Sachez également qu’il sera vraisemblablement disponible assez rapidement à des tarifs plus intéressants chez les revendeurs habituels.J’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Il sera disponible dès le 1er janvier prochain. En attendant, vous le retrouverez sur la boutique officielle à cette adresse (le set n’est pas encore listé à l’heure où j’écris ces lignes). N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Merci à LEGO pour la fourniture du set pour cette review. La fourniture d’un set ne garantit en rien une review positive, et tout ce que vous avez pu lire dans cet article est l’expression de ma propre opinion.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Jouabilité
Minifigs
Bonne affaire
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 Commentaires
plus récent
plus ancien Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Le Tonyz

Merci pour ta review, j’avais hâte d’en savoir plus sur ce nouveau système de route. Le plus intéressant reste sa modularité avec des longueurs et intersections de route comme on veut. Et aussi de faire des rues étroites ou bien des 2×2 voies ou autoroutes ! Les pièces tampographiées sont un autre bon point. Par contre, quid des virages dans de futurs sets ? On aura que des villes bien carrées. Dommage aussi que la compatibilité avec des plaques de base soit compliquée. Sinon dans ce set, j’aime beaucoup les véhicules et le magasin de vélos. Les minifigs sont basiques… Lire la suite »

Thomas Lego

Merci pour cette review complète et très détaillée😃. Je n’étais pas emballé par ce set, mais ta review change mon avis. J’aime bien les figurines et les véhicules. Je suis moins emballé par les façades des commerces. La modularité du nouveau système routier, est finalement plutôt intéressant.

Disneybrick

Super review, ce set me rappelle beaucoup les sets legoland avec les bouts de villes que l’on pouvait acheter dans les années 80 et j’aime beaucoup la mise à jour de ce vieux concept même si je ne serai pas client.

comment image?199811160905 .

Cuzion

Merci pour cette review.
J’attends un peude le voir en vrai ce nouveau système de routes. Au début je n’étais pas vraiment heureux de le voir arriver mais tes commentaires me font changer d’avis, au moins pour la modularité.
Ca me rappelle ma ville Majokit tout ça.

Elvis

Merci pour la review une fois de plus très détaillée
Je ne suis pas autant emballé que toi vis-à-vis de ce nouveau système de routes
J’ai hâte de lire ton dossier complet à venir pour m’en faire une idée plus franche

neyo74

merci pour cette review 😉