Je vous propose aujourd’hui de revenir vers une des nouveautés LEGO Harry Potter de ce mois de Juin, dont je ne vous avais pas encore parlé. Elle reconstitue une des principales scènes du troisième volet de la saga, Harry Potter et le Prisonnier D’Azkaban. Je veux parler du moment où Harry, Ron et Hermione sauvent la vie de l’hippogriffe Buck. Découvrons ensemble le set 75947 – Hagrid’s Hut: Buckbeak’s Rescue.

Informations principales :

  • numéro de set : 75947
  • année de sortie : 2019
  • nombre de pièces : 496
  • prix sur le [email protected] : 64,99 €
  • nombre d’étapes de construction : 149
  • temps de construction : 1 heure 30
  • difficulté : facile

Boîte et inventaire

Sur l’avant de la boîte, Hagrid est en train d’accueillir le ministre de la magie et le bourreau chargé d’exécuter Buck à l’avant de sa cabane. Pendant ce temps, Harry, Ron et Hermione sont en train de sauver le pauvre animal à l’arrière de celle-ci. On découvre, en partie basse, les 6 minifigs incluses dans la boîte dont je vous reparlerai plus bas. Au dos, la cabane est ouverte en deux de sorte qu’on en découvre l’intérieur. Quelques vignettes insistent sur certains détails, notamment la brique lumineuse dans le foyer de la cheminée.

À l’intérieur, nous trouvons 3 sachets de pièces numérotés, un quatrième contenant Buck, une notice d’instructions de 120 pages pour 149 étapes de construction et une planche de 5 autocollants.

Parmi les 496 pièces contenues dans la boîte, nous trouvons quelques éléments intéressants (entre parenthèses le nombre de sets où la pièce est présente dans cette couleur) :

  • L’hippogriffe Buck (Creature, No. 79), exclusif
  • 1 Whip noir (2)
  • 1 Egg No. 1 en tan (2)
  • 2 Window ½ For Frame 1X4X3 noires (3)
  • 2 Angular Plate 1,5 Top 1X2 1/2 en teal (3)
  • 4 Vegetable, No. 3 en orange (3)

Les minifigs

Elles sont au nombre de 6. Commençons par nos trois héros.

Harry, Ron et Hermione

Les versions de Ron et Hermione présentées ici sont, pour le moment, exclusives à cette boîte. Ce n’est pas le cas de Harry, déjà vu dans cette tenue dans deux autres références également sorties début Juin : le set 75957 – The Knight Bus et le set 75945 – Expecto Patronum. Sa tenue est effectivement celle qu’il porte pendant une bonne partie du Prisonnier d’Azkaban : une veste à zip bleue, au dessus d’un tee-shirt gris. Dommage que les bandes blanches des manches ne soient pas représentées.

Nous retrouvons donc Hermione dans une tenue inédite : elle porte une veste rose avec, autour du cou, le retourneur de temps. C’est joliment détaillé, jusqu’à la poche située sur le ventre et le zip de la veste. La tenue de Ron est plus simple, bien qu’inédite également. Il porte un pull rouge, identique à celui vu dans le film. Rappelons tout de même que Ron n’est pas physiquement présent lors du sauvetage de Buck à proprement parler, mais qu’il est bien là lorsqu’ils s’en vont de la cabane de Hagrid à l’arrivée du Ministre de la Magie et du bourreau.

Les 3 personnages disposent d’une expression alternative pour leurs visages. Celui de Ron est d’ailleurs totalement nouveau.

Hagrid, le Ministre de la Magie et le bourreau

On retrouve Hagrid tel qu’on a déjà pu le croiser dans le set 75954 – Hogwarts Great Hall l’année dernière. Son énorme manteau, d’une seule pièce, est joliment réalisé. On remarquera notamment les poches en relief, tous les boutons ou encore la boucle de ceinture argentée. Sous cette veste sont fixées de petites jambes non articulées. On devine à peine le visage sous la pilosité fournie du personnage. Il est très imposant, et mesure une tête de plus que les autres personnages adultes.

Le Ministre de la Magie et le bourreau sont exclusifs à cette boîte. La veste typique du bourreau est bien représentée, dommage que nous n’ayons droit qu’à un pantalon monochrome. Bien qu’il soit caché sous une capuche, l’arrière du visage est également tampographié avec quelques plis. Le Ministre de la Magie porte un costume noir, au-dessus d’une chemise blanche et d’une cravate. Les jambes ne sont pas inédites, et ont été vues avec 5 autres personnages d’univers aussi variés que Star Wars ou Marvel. C’est peut-être pour çà que la tampographie du pantalon est, malheureusement, mal alignée avec celle du torse.

6 minifigs au total, dont 4 exclusives, c’est plutôt pas mal. Même si elles sont perfectibles, elles restent par ailleurs plutôt bien réalisées.

La construction

Nous commençons par assembler le socle de la plus grande partie de la cabane. On y monte alors 2 murs, chacun disposant d’une fenêtre. Les montants de la porte sont constitués de briques SNOT, celle-ci étant décorée d’un grand sticker façon bois. Les montants de la porte et sa partie supérieure sont alors décorés de briques couleur dark bluish gray, de manière assez convaincante.

On passe alors à l’aménagement intérieur. La continuité avec les futurs murs est assurée par quelques cheese slopes. On ajoute une bougie, une caisse avec un parapluie et une pelle, et un fauteuil qui achève le 1er sachet de pièces.

On continue alors l’aménagement intérieur, avec pour commencer quelques flammes et un oeuf de dragon dans la cheminée. On ajoute, au-dessus, un ensemble comprenant une brique lumineuse qui permet d’éclairer l’intérieur de l’âtre. Une boule, fixée sur cette brique lumineuse, permettra plus tard de l’activer en appuyant sur la cheminée : c’est malin. On termine l’aménagement intérieur avec deux chaises et une table.

On passe alors à la toiture, dont la construction commence par un sous-ensemble reprenant une partie du plafond (avec quelques accessoires) et la “pointe” caractéristique de la cabane. Sur une couronne, sous cette pointe, on vient ensuite clipser 5 petits assemblages pour la partie pentue du toit. On termine ce deuxième sachet de pièces avec la cheminée.

C’est le moment de s’attaquer au 3ème et dernier sachet de pièces, qui commence par la construction de la “petite” partie de la cabane. Le principe de construction est similaire à l’autre morceau. On assemble le socle, puis les murs, avant de passer à l’aménagement intérieur qui contient un coffre, une chaise et un bureau. La toiture se décompose également de la même manière, avec une structure centrale sur laquelle sont clipsés les éléments du toit.

La petite partie de la cabane est fixée à la grande par l’intermédiaire de pins Technic. On termine notre construction avec le champ de citrouilles qui jouxte la cabane. Il s’agit, pour l’essentiel, d’un assemblage de feuillages verts et de citrouilles de différentes tailles. Un poteau avec deux chaînes permet de retenir Buck prisonnier. L’une des chaînes se place alors autour du cou de l’animal.

Verdict

Côté extérieur, notre cabane souffre des inconvénients récurrents aux bâtiments de forme particulière : des espaces subsistent entre les pans de murs et de toiture. Et pour la toiture, ils sont assez importants. Ceci mis à part, les proportions sont relativement bien respectées, et le mélange de couleurs choisi semble adéquat. Les quelques plantes, lianes et autres pierres saillantes sur la façade sont également un ajout intéressant.

L’intérieur des deux parties de la cabane est bien garni. On appréciera, pour une fois, d’avoir un peu d’espace pour y placer quelques minifigs. Le problème réside ici dans la difficulté d’accès au fond des pièces : la toiture n’est pas démontable. Difficile alors d’asseoir les minfigs à table ou pire, dans le fauteuil. Les briques Technic qui soutiennent la toiture auraient mérité pour leur part d’être mieux dissimulées.

Ce problème d’accessibilité mis à part, la jouabilité est au rendez-vous. Tout d’abord grâce à la sélection de minifigs. La présence de Ron permettra, notamment, de rejouer également les scènes vues au début du film, avant qu’Harry et Hermione ne viennent seul sauver le pauvre hippogriffe. La richesse du mobilier et des accessoires permettra également des mises en scène variées. La brique lumineuse est sympathique et fonctionnelle, même s’il faut parfois un peu insister sur la cheminée pour la faire fonctionner. Le résultat est vraiment joli.

Les collectionneurs seront heureux de retrouver 4 minifigs exclusives dans cette boîte. Comme je vous le disais plus haut, même si elles ne sont pas exemptes de défauts, elles sont toutes de très bonne facture. L’hippogriffe Buck (Buckbeak en VO) est également exclusif. Seule sa tête est tampographiée : un petit effort complémentaire sur le corps et les ailes de la bestiole aurait été bienvenu.

Reste que 496 pièces pour 64,99 €, malgré la présence de (quelques) pièces rares et de belles minifigs, ça reste plutôt cher. Il est possible de trouver cette boîte (un peu) moins cher chez les revendeurs habituels (59,99 € à l’heure où j’écris ces lignes, chez Amazon ou à la Fnac)

Voilà, j’espère que vous aurez trouvé dans cet article de quoi vous faire une opinion sur ce modèle. Vous le trouverez sur le [email protected], à cette adresse, chez Amazon ou encore à la Fnac. N’hésitez pas à partager votre point de vue, en intervenant dans les commentaires un peu plus bas !

Pour votre parfaite information, ce set ne m’a pas été fourni par LEGO et est issu de ma collection personnelle.

RÉSULTATS
Design
Expérience de construction
Minifigs
Jouabilité
Bonne affaire

Poster un Commentaire

avatar

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  S’abonner  
Notifier de